image

LA NOUVELLE DÉMARCHE DE L’USAID AU SÉNÉGAL

image

Dans sa collaboration avec le Sénégal, l’USAID a adopté une nouvelle démarche. Elle s’articule autour d’une croissance économique inclusive, un capital humain dynamique, efficace et une recevabilité du Gouvernement accrue.

Ce jeudi, à l’atelier de la Revue annuelle de la Coopération entre le Sénégal et l’USAID, le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a indiqué que cette nouvelle démarche est appelée : ‘’parcours vers l’autonomie’’. Elle entre dans le cadre d’une convention de partenariat signée entre le Sénégal et cette Agence américaine d’un montant de 326 milliards de francs CFA. « Le pilier capital humain dynamique et amélioré envisage un accompagnement dans la mise en œuvre de réformes dans le secteur de l’éducation et de la santé, d’achever la réforme du modèle harmonieux de l’éducation bilingue, d’inclure les pratiques visant à améliorer la rétention des enfants vulnérables à l’école et à éviter les Violences basées sur le genre », a déclaré le ministre Hott qui intervenait lors cette réunion en ligne.

L’USAID est actuellement présent dans les 14 régions du Sénégal. Ce qui prouve tout le travail important qu’il abat pour le bien-être des populations. Selon l’Ambassadeur des États Unis, Mickael Raynor, ce ne sont pas moins de 50 entreprises américaines qui sont présentes au Sénégal. “En travaillant main dans la main pour permettre aux enfants sénégalais à lire dans leurs langues locales, nous avons touché plus de quatre cent mille élèves dans le pays et nous avons contribué à améliorer les compétences en lecture de trente pour cent sur une période de deux ans.

Nos efforts conjugués ont permis aux collectivités locales de mobiliser des ressources pour leurs populations, augmentant les recettes fiscales de soixante pour cent en moyenne dans les municipalités participantes.

Nos partenariats avec des entreprises sénégalaises et internationales ont permis de créer des marchés et des chaînes de valeur pour les produits agricoles, pour quarante millions de dollars de ventes permettant un meilleur accès au marché pour la seule année écoulée », a déclaré l’ambassadeur des Usa. Selon le diplomate américain, des investissements américains, à hauteur de trois cent cinquante millions de dollars, ont aidé le Sénégal à réduire de quarante pour cent le taux de mortalité infantile dû au paludisme.

Babacar FALL

9 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article