LA PARTIE CIVILE ACCABLE LAMINE DIACK

news-details
PROCÈS À PARIS

Les parties civiles ont pris la parole ce mercredi au parquet financier de Paris. Les plaidoiries sont assez sévères l’endroit de l’ancien président de l’IAAF Lamine Diack. C’est l’avocat de l’IAAF qui a ouvert le bal des plaidoiries au tribunal de grande instance de Paris.

« Vous avez fait beaucoup de mal à l’athlétisme », a grondé le bâtonnier de Monaco à l’endroit de Lamine Diack. L’avocat de la principale partie de ce procès n’a pas manqué de souligner ce qu’il appelle le népotisme et qualifie « d’avalanche de sous », les agissements de Papa Massata Diack.

L’avocat de l’IAAF reproche à Diack père de négocier lui-même le contrat de sponsoring pour la société Pamodzi appartenant à son fils sans reverser le moindre centime à l’institution de l’athlétisme mondial. Autre fait déploré par a partie civile, c’est le fait que le Sénégal n’a pas exécuté les recommandations de la justice française. Selon lui, il a été impossible de faire des investigations au Sénégal.

L’avocat déplore et regrette en même temps que la justice sénégalaise ait refusé de coopérer malgré les pièces à conviction accablante contre les Diack. A son avis, Lamine Diack ne peut en aucun prétendre clamer qu’il n’a rien à voir avec tout ce qui se passe.

Vous pouvez réagir à cet article