image

LA PLACE DU SECTEUR PRIVÉ DANS LA ZLECAF AU CENTRE DES DÉBATS

image

Comment amener le secteur privé africain à avoir un saut qualitatif important pour profiter des opportunités de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). C’est le panel qui a ouvert le 1e Forum sur l’intégration économique qui se tient présentement à Dakar.

Cette initiative du ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération vise à promouvoir une meilleure intégration économique dans la Zlecaf. Cette intégration, selon les experts du panel, passe forcément par un renforcement du secteur privé africain. « Il est important pour nos pays de renforcer nos secteurs privés. Sans cela, nous ne pouvons même pas exporter vers d’autres pays », fait remarquer le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott. Selon lui, au Sénégal, après le Covid-19, d’importantes mesures allant dans le sens de renforcer le secteur privé, ont été prises par le chef de l’État. Entre autres mesures, on peut citer le renforcement des mécanismes d’accès des PME aux financements, la mise en place d’un fonds de préparation des projets qui permet de financer les PPP.

Dans le cadre de l’exploitation des ressources minières, le Sénégal a également opté de baliser la voie à ses entreprises privées. « Nous voulons insérer nos entreprises dans les différentes chaînes de valeurs. Il ne s’agit plus de laisser ces chaînes aux entreprises privées », a indiqué le ministre Hott.

Babacar FALL

31 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article