image

LA POSITION AFFICHÉE PAR LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS

image

Les Associations de Consommateurs et d’Utilisateurs à savoir Sos Consommateurs, ACSIF, ASDIC, A2CN, LCS, MODIEC, ASDEC, RFCP, FOSCOJEN, ASUTIC et Association des Utilisateurs des TIC « ASUTIC » ont fait face à la presse, ce mercredi, suite à la sanction infligées aux opérateurs pour manquements constatés dans la qualité de service par l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP). Dans une déclaration signée par l’ensemble des associations susnommées, on peut voir que : « pour se défendre, les opérateurs ont développé des arguments largement relayés par la presse. Nous n’y reviendrons pas parce que l’Artp, par son directeur général et ses cadres, a répondu largement et de manière détaillée. Cependant, dès la notification de ces décisions pourtant susceptibles de recours administratifs et judiciaires, la Sonatel a immédiatement activé les syndicats et ses agents pour les envoyer au front pour vilipender le régulateur ».

Me Massokhna Kane et Cie de poursuivre : « ceux-ci, comme d’habitude, au lieu de se limiter à soutenir leur employeur face à une épreuve, ont mis en œuvre un plan d’actions tendant à discréditer l’Artp auprès du public et des autorités, en usant d’arguments mensongers et fallacieux et en posant des actes subversifs et de trouble à l’ordre public ».

En effet, indique le document, ces syndicats ont soutenu que l’Artp s’acharnait sur la Sonatel à chaque veille d’élections, que la sanction mettait en péril l’équilibre financier et la survie de la Sonatel, ont volontairement additionnés les taxes perçues sur les consommateurs et réservées à l’Etat aux pénalités qui ont été infligées, ont barré et occupé la VDN et ont menacé d’aller faire un sit-in devant les locaux de l’Artp. Pour les consommateurs, rappellent-ils, ces syndicats oublient que la sanction a frappé trois opérateurs et non seulement la Sonatel, que leur employeur Sonatel est un multirécidiviste qui n’a jamais voulu obtempérer et donner suite aux mises en demeure de l’Artp de respecter les normes de qualité prévues par son cahier des charges.

« C’est ainsi qu’après 2007, la dernière sanction qui lui a été infligée, par décision n°2016-002 du 19 mai 2016 et s’élevant à 13.959.000.000 de francs, avait été ramenée à 1.500.000.000 de francs Cfa grâce au recours gracieux auprès de l’Artp et non sous la pression d’un quelconque syndicat », disent-ils. Avant d’ajouter : « les plaintes et réclamations que nous, associations de consommateurs, recevons aussi bien sur la qualité des réseaux Orange et Free, confirment les manquements constatés par le régulateur ».

Toutefois, les associations de consommateurs félicitent l’Artp pour sa démarche inclusive et contradictoire avec les opérateurs, la sélection de l’expert, l’audit qualité concernant 14 régions du pays, le partage des résultats avec les populations. Pour finir, ils demandent à l’Etat de renforcer les pouvoirs de l’autorité de régulation conformément aux textes communautaires, mais également de reverser le montant des pénalités perçues aux consommateurs qui, selon eux, sont victimes des manquements des opérateurs.

Cheikh Moussa SARR

5 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article