« LA PREMIERE FOIS QU’UNE COALITION POLITIQUE SERA FORMÉE SANS DÉBAT »

news-details
CRD ET JOTNA TACLENT SONKO ET CIE

Après le Parti démocratique sénégalais (PDS), les leaders du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD), regroupant plusieurs membres de l’opposition comme Thierno Alassane Sall, Abdoul Mbaye, ou encore Mamadou Lamine Diallo, et de Jotna, dirigée par Bruno d’Erneville, se démarquent de la grande coalition de l’opposition en cours de lancement.

Dans un communiqué reçu à Emedia, l’ancien Premier ministre devenu opposant et ses camarades expliquent qu’ils "ne peuvent pas se laisser embarquer dans un tel projet, sans débat et qui, depuis ses origines, souffre d’un manque manifeste de transparence."

"Curieuse manière de procéder : ce sera en effet la première dans l’Histoire du Sénégal qu’une coalition politique sera formée sans débat, or le débat s’impose justement pour la transparence et la clarté sur des questions essentielles : les mandats, le choix des hommes et des femmes de premières lignes, le contenu des politiques locales à mettre en œuvre", ironisent-ils, par ailleurs. Non sans indiquer que "la bonne démarche devrait consister à réunir les parties prenantes pour discuter sur les objectifs de la coalition, la manière de procéder, l’organisation du travail en vue de construire des consensus et des accords solides et de les contenir dans un texte à soumettre à la signature, avant de convoquer une conférence de presse."

D’ailleurs, "c’est contre toute attente" que les leaders du CRD et de JOTNA disent avoir appris, "par les réseaux sociaux d’abord, ensuite par SMS et voie de presse qu’une cérémonie de lancement de la grande coalition de l’opposition est annoncée pour le jeudi 2 septembre 2021 à partir de 16 heures. Information a priori invraisemblable mais confirmée, après investigation."

En conclusion, Abdoul Mbaye et Cie se veulent clairs : "une coalition électorale, quelle qu’elle soit, ne sera pas la Coalition de l’Opposition, puisqu’il y aura d’autres coalitions de l’opposition. La grande et la petite, ou la petite et la grande, ce sont les électeurs qui en décideront souverainement ! Et donc, toutes les coalitions attendront leur verdict. Mais à ce jeu, personne n’est dupe, tout semble être entrepris depuis le départ pour divertir et diviser l’opposition vers un scénario malheureusement idéal et inespéré pour Macky Sall qui doit, sans nul doute, se sentir davantage plus à l’aise dans le déroulement de sa stratégie de confiscation du pouvoir ! En tout état de cause, les leaders du CRD et de la Coalition JOTNA poursuivront leur contribution pour rassembler le maximum de forces pour une large coalition électorale dans le dialogue, le respect mutuel et le souci constant de relever les défis auxquels le pays fait face".

Vous pouvez réagir à cet article