image

LA RÉACTION DES VICTIMES DU RÉGIME JAMMEH

image

Au lendemain de la remise du fameux rapport tant attendu de la Commission de réconciliation, les victimes se réjouissent de l’aboutissement de cette promesse du chef de l’Etat qui avait pris l’engagement de les aider à rendre justice. Dans ses recommandations finales, la structure a réclamé des poursuites contre les auteurs de crimes les plus graves, sans préciser plus de détails pour le moment. En attendant, les victimes elles, espèrent qu’en fin justice leur soit rendue à travers l’application stricte des recommandations.
Le témoignage de Sherif Kijera de l’association des victimes.

« De prime abord, l’on doit saluer le travail bien fait des membres de la Commission vérité, réconciliation et réparations pour tous les sacrifices consentis afin d’aboutir à la remise des conclusions. Dans la même veine, nous devons aussi magnifier le travail de l’Etat gambien, à travers son ministère de la Justice, qui a été à l’initiative de la Commission. Maintenant nous espérons que le chef de l’Etat prendra la bonne décision qui est celle d’appliquer à la lettre et intégralement toutes les recommandations de la structure.
A priori, nous n’avons pas de doute que ces recommandations seront suivies d’effets. C’est le gouvernement, à travers un acte parlementaire qui a mis en place la Commission de réconciliation et qui lui a donné comme mandat d’enquêter sur les crimes perpétrés entre 1994 à 2017. Pour nous, la Commission a accompli sa mission qu’il a reçue du gouvernement. Place maintenant à l’Etat de jouer son rôle pour appliquer entièrement, je dis bien entièrement les recommandations soumises. Pour notre part, nous ne baisserons pas la garde afin de s’assurer qu’il y aura une reddition des comptes et que les responsables des crimes paieront de leurs actes à travers l’application stricte des recommandations. »

Propos recueillis et traduits par Amadou BARRY

27 novembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article