LA RECETTE D’INNOCENCE NTAP NDIAYE CONTRE LES PERTURBATIONS SCOLAIRES

news-details
EDUCATION

Les syndicats d’enseignants les moins représentatifs doivent se rapprocher de ceux reconnus. Ce, pour que les Secrétaires généraux reconnus de ces organisations puissent porter leurs revendications. L’appel est lancé par Innocence Ntap Ndiaye, la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), à l’ouverture, ce matin lundi, 28 octobre, de la 17e Assemblée plénière du HCDS, axée sur le thème : « Vers un cadre d’intervention stratégique arrimé au plan d’actions prioritaire ».

« Ce que je peux dire à ce niveau, détaille-t-elle, c’est que nous souhaitons tous qu’il n’y ait pas de perturbations dans le système éducatif. Aussi bien les parents que les élèves, les enseignants eux-mêmes, nous les avons reçus, nous avons organisé une rentrée (scolaire) qui a donné beaucoup de résultats. Mais, le véritable problème, c’est le fait que les syndicalistes non représentatifs regrettent le fait de ne pas être pris en compte dans les discussions qui sont en cours. En ce qui me concerne, nous menons un système de dialogue inclusif même j’allais dire parce que je les ai reçus, je les ai écoutés, nous leur avons fait une proposition à savoir, étant donné qu’il nous est interdit de mener des discussions inter-syndicales, qu’il leur appartient de se rapprocher des Secrétaires généraux des syndicats les plus représentatifs afin qu’ils puissent trouver les voies et moyens à leur niveau pour porter leurs revendications ».

Poursuivant, elle ajoute : « En l’état actuel des choses, il ne s’agit pas de négociations mais de mesurer le niveau d’exécution du protocole déjà signé. Donc, il n’y a pas de négociations. Mais s’il s’agit d’élargir la base de discussions, je suis tout à fait ouverte. Par contre, je ne peux pas m’impliquer pour faire en sorte qu’ils soient à la table des négociations sans que les autres ne l’acceptent. Parce que leurs arguments, c’est qu’ils ne reconnaissent pas le résultat des élections (de représentativité). En face, les autres sont en droit de dire qu’ils veulent d’abord qu’ils reconnaissent ces résultats avant de discuter mais entre syndicats ».

Vous pouvez réagir à cet article