"LA RECETTE MIRACLE"

news-details
Régulation du Prix du loyer

C’est un énième appel de l’Etat pour la régulation du prix du loyer. En Conseil des ministres, ce mercredi, le chef de l’Etat a insisté sur la nécessité d’une régulation urgente des prix. Il a, à cet effet, demandé aux ministres en charge du Commerce et des Finances, avec le concours des services du ministre en charge du Logement, de lui proposer, dans les meilleurs délais, des mesures urgentes pour encadrer et réguler les prix du loyer sur l’ensemble du territoire national, notamment au niveau des centres urbains.

Interrogé par Iradio (9O.3), le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen), Momar Ndao, a invité l’Etat à aller au-delà des annonces. À la question de savoir ce que les populations peuvent espérer des nouvelles instructions données par le chef de l’Etat, il répond : « Là, on interpelle directement le ministère en charge du loyer : le ministère des Finances. Le problème, c’est que l’on a toujours parlé avec le ministre du Commerce alors que celui-ci n’est que délégataire par ricochet. Mais, c’est le ministère des Finances qui a la charge du loyer. Aujourd’hui, il faut agir. C’est-à-dire, mettre en place un organe spécialisé sur les questions liées au loyer ».

À en croire M. Ndao, il y a des bureaux qui s’occupent du loyer au niveau du ministère des Finances. Mais, à vrai dire, ils ne fonctionnent pas. « Il faut mettre en place ce que nous avions proposé en commission, c’est l’observatoire de l’immobilier et du logement qui ne s’occuperait que de ça. C’est-à-dire, du matin au soir, cet organe ne fera que gérer des problèmes liés aux contentieux entre les bailleurs et les locataires, la fixation des prix avec le calcul des surfaces corrigé… Tout ce qui est lié à la problématique du loyer. Il est temps que l’Etat prenne le taureau par les cornes », a indiqué Momar Ndao.

Vous pouvez réagir à cet article