image

LA RÉORGANISATION DU DISPOSITIF MILITAIRE FRANÇAIS S’ACCÉLÈRE

image

S’il n’est pas encore officiellement acté, le départ des forces françaises engagées au Mali semble inéluctable. Il pourrait être annoncé prochainement, peut-être même avant le sommet réunissant les dirigeants de l’Union européenne et de l’Union africaine (UA) qui se tiendra les 17 et 18 février. Toutefois, à en croire Jeune Afrique qui a donné l’information, malgré la fin annoncée de l’opération Barkhane, sur fond de tensions diplomatiques, la France entend conserver une présence significative dans la bande sahélo-saharienne. Le Niger doit ainsi, selon JA, devenir le nouveau centre de gravité des opérations antiterroristes.

« Le combat contre le terrorisme se poursuivra au Sahel, avec l’accord des autres pays de la région et en soutien des pays du golfe de Guinée », a récemment assuré le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian, toujours selon JA. Avant d’ajouter que si rien n’est encore finalisé, une partie du dispositif pourrait être ainsi redéployée dans certains pays côtiers, comme la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

MT avec JA

11 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article