image

« LA RESPONSABILITÉ PARENTALE INDEXÉE » (T. F. DIOUF)

image

Face à Mamoudou Ibra Kane, Thérèse Faye Diouf a parlé de l’affaire dite ‘’Dubaï porta potty’’, montrant l’envers du décor de Dubaï et mettant en scène des femmes dont des Sénégalaises, prêtes à tout pour obtenir de l’argent. Elles sont payées pour passer du temps avec des milliardaires.

Dans son argumentaire, elle a pointé la responsabilité des parents dans l’éducation des enfants surtout des filles. « Il faut un retour à nos valeurs. Le président Senghor disait l’enracinement et l’ouverture mais aujourd’hui, nous avons plus besoin de cet enracinement. Nous femmes, nous avons cette responsabilité de bien éduquer les enfants surtout les filles. Je ne peux pas comprendre qu’une femme puisse accepter des actes de telle nature », dira-t-elle. Avant de relever pour s’en désoler que « le paraître » a pris beaucoup de place « dans nos mentalités actuelles. On voit l’argent couler à flot et on ne s’intéresse pas à ce qui se passe derrière. »

Elle invite, dès lors, l’État à « identifier » ces personnes et « à prendre ses responsabilités. » « Le fondement c’est que quand nous sommes sénégalaises, un pays de croyants, on ne doit même pas penser à poser de tels actes. Ça pose un problème à mon niveau », a-t-elle tranché.

Dié BA
Abdoulaye SYLLA (Photo)

8 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article