image

LA RETRAITE DE NIASSE REMET EN JEU LE PERCHOIR

image

C’était le premier bureau politique de l’Alliance des forces de progrès (Afp) post-Locales. Une réunion qui était aussi attendue sur la question de la succession de Moustapha Niasse à la tête du parti. Eh bien la question a été évoquée mais pas sous l’angle du successeur, comme on l’entend ces derniers jours. Des têtes commencent à pointer le nez dans les médias. Mais ce n’est pas vite tranché. Et ça a l’air de calmer les ardeurs des ambitieux. « Que ceci soit bien compris : le président Moustapha Niasse ne quittera pas la politique, il ne quittera pas l’Afp, il va rester dans l’Afp avec nous », a dit le directeur de l’Ecole du parti, Maouloud Diakhaté sur iRadio.

Même s’il a réitéré cette volonté de mettre en avant les jeunes, comme l’avait souhaité Niasse lui-même. « Les jeunes ont maintenant droit de cité. Ils ont eu une très longue période de maturation, ils ont été longuement formés par l’école du parti, par leurs pratiques politiques dans leurs localités qui leur permettent de prendre en main les destinées du parti », a-t-il souligné. Sauf rebondissement, Moustapha Niasse quittera la tête de son parti dans le courant de ce premier semestre. Quand exactement ? On ne le sait pas. Mais son départ de l’Afp sonnera aussi son départ du perchoir. Un autre enjeu pour l’Apr notamment. Et peut-être une carte à jouer pour Macky Sall dans sa quête d’alliances. Surtout au sortir des Locales du 23 janvier à l’issue desquelles, comme le Ps, il n’a pas été bien servi. Et il a même perdu le symbole de son poids : Keur Madiabel où son candidat a été battu par Abdoulaye Diatta de Bunt bi.

25 février 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article