LA SECTION RÉGIONALE DE LOUGA SE DÉMARQUE DE LA GRÈVE DES MÉDECINS

news-details
AFFAIRE DE L’HÔPITAL DE LINGUÈRE

Le Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (SAMES) annonce une grève de 48 heures pour soutenir leurs camarades qui sont sous le coup d’une information judiciaire suite l’incendie du service de néonatalogie de l’hôpital Magatte Lô de Linguère qui a occasionné la mort de quatre bébés. Mais l’élan du mouvement de grève est d’ores et déjà brisé par la section régionale concernée : celle de Louga.

En effet, l’union régionale de Louga de l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT Santé/D-CNTS/Santé se démarque de cette grève annoncée. Via un communiqué qui nous est parvenu, elle se positionne à l’opposé du syndicat.

« Convaincue de la nécessité de la manifestation de la vérité des faits aux fins de situer les responsabilités pour éviter la reproduction d’un tel événement tragique au sein des Établissements de santé qui ont une redoutable mission de sauver la vie ou de la préserver, l’Union régionale AND GUEUSSEUM de Louga considère qu’il est inopportun en pareille circonstance d’en rajouter avec une grève sans préavis de grève charriant d’autres risques supplémentaires de complications du dossier déjà critique », indique le communiqué de presse reçu par Emedia.

L’Union régionale AND GUEUSSEUM de Louga en appelle à plus de sérénité et davantage d’empathie envers les usagers tout en réitérant ses condoléances aux familles éplorées et son soutien indéfectible au personnel très affecté par ce drame. Elle salue la récente dotation ministérielle en ressources humaines et en équipements complémentaires permettant à l’unité de néonatalogie de renaître de ses chaudes cendres au grand bonheur des prématurés et de leurs familles dans le désarroi pour lesquelles ce service avait été créé.

Vous pouvez réagir à cet article