« LA STATUE DE FAIDHERBE À SA PLACE DANS UN MUSÉE »

news-details
LR DU TEMPS

Faut-il déboulonner la statue de Faidherbe ? Le politiste et essayiste, Hamidou Anne, a tranché. Invité de Lr du temps, émission de Alassane Samba Diop, sur iRadio et Itv, ce dimanche, 28 juin, il a indiqué que celle-ci avait sa place dans un Musée.

"Il faut décontextualiser les choses et revenir dans un débat beaucoup plus global et complexe, a-t-il expliqué. Aujourd’hui, la mort de George Floyd a poussé le monde à un examen de conscience. Aujourd’hui, aux États-Unis, en France, en Angleterre, et partout, se repose la question de l’histoire et de la mémoire, la question aussi de la célébration des hommes qui ont marqué l’histoire de ces pays-là. Il y a des réponses qui sont aussi diverses que variées. Emmanuel Macron dit qu’il n’y aura pas de statues à déboulonner comme il n’y aura pas d’histoires à effacer sur l’histoire de France. On lui reconnait sa vision même si nous ne sommes pas d’accord."

"La statue de Faidherbe, une cicatrice visible"

Parce que, a-t-il argumenté, "le point de vue d’où l’on part est extrêmement important. C’est le point de vue d’un Français qui a refusé de reconnaître que la colonisation fut un crime contre l’humanité peut être différent du mien sur les aspects idéologiques et politiques. La statue de Faidherbe est un peu ce qu’on peut appeler une cicatrice visible. Je parlais tout à l’heure de (re) contextualisation. Il y a le débat sur l’histoire et la mémoire. Qu’est-ce que l’histoire ? C’est l’ensemble des faits qui se sont déroulés et sur lesquels nous avons aucune prise, et aucune possibilité de transformation ou de changement. L’histoire, c’est les faits et il faut les enseigner comme la colonisation. Mais il y a la mémoire, c’est ce qu’on décide de figer, de garder, et de célébrer. Ce débat est très complexe et il faut y aller avec des pincettes. On parle aujourd’hui de Faidherbe. Mais est-ce qu’on parle de Ngalandou Diouf ? De Blaise Diagne ? Tout dans notre histoire sénégalaise n’est pas glorieux. Je relisais hier un texte que Ngaladou Diouf a écrit, soutenant le Maréchal Pétain lors de la tentative de débarquement des troupes de la France libre sur Dakar. Ngalandou Diouf a eu des propos élogieux sur le Maréchal Petain. Qui est aujourd’hui frappé d’indignité nationale en France, dans son propre pays et personne n’imagine une statue du Maréchal Pétain à Vichy, à Paris, à Strasbourg, à Tours, ou ailleurs. Donc, il est important de revenir à l’histoire, de (re) contextualiser les choses, de faire complexifier mais sur certaines questions d’être sans concession."

De son point de vue, "Faidherbe, qui a participé à une entreprise de déshumanisation des populations sénégalaises, n’a plus sa place sur la place qui porte son nom, qu’il faut aussi débaptiser. Mais la statue de Faidherbe a sa place dans un Musée, pour témoigner de l’histoire".

Vous pouvez réagir à cet article