image

LA STRATÉGIE MISE EN PLACE PAR SEPT MINISTÈRES

image

Le Gouvernement va renforcer la sécurité au niveau des plages à cause du « nombre, de plus en plus élevé, de victimes enregistré chaque année dans les zones de baignade ». C’est ainsi que sept (07) ministères (Intérieur, Santé, Environnement, Hygiène publique, Assainissement, Jeunesse, Collectivités Territoriales) ont décidé de mutualiser leurs forces pour une meilleure surveillance des plages. Ils seront aidés dans cette tâche par l’Association des départements du Sénégal et celles des maires. Ils ont mis en place un protocole d’accord de partenariat portant sur la maitrise durable des noyades dans les zones de baignade et de traversée par embarcation.

Dans ledit protocole, les parties s’engagent à mettre en œuvre, les mesures appropriées de prévention et de protection de la population contre les risques de noyades. À titre d’exemple, le ministère de l’Intérieur, signataire du protocole, va se charger, entre autres mesures, « de former en matière de secourisme et de technique de sauvetage dans l’eau, les maitres-nageurs, sauveteurs et surveillants de baignade qui lui seront proposées par les Communes, selon les modalités arrêtées par la Brigade nationale des sapeur-pompiers ».

Le ministère de l’Environnement, lui, se chargera « de mettre à la disposition des maires des informations utiles puis les aider à informer et à sensibiliser le public, les ménages, les industriels, les pécheurs…sur les risques liées à la pollution des plages ». Quant au ministère de la Jeunesse, il va « organiser des actions de sensibilisation et de formation de la population sur les risques de noyade en rapport avec la Direction en charge de la Protection civile ».

Sur le protocole de partenariat, les maires vont se charger « d’élaborer annuellement un plan communal de gestion des noyades à finaliser au plus tard le 31 mai de chaque année ».
À signaler que le protocole a été paraphé depuis le 20 juin 2022 par les différentes parties.

Babacar FALL

13 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article