LA SUPPRESSION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE PERMETTRA DE FAIRE UNE ÉCONOMIE DE 193 MILLIARDS

news-details
PROJET DE RÉFORME CONSTITUTIONNELLE

« La suppression du poste de Premier ministre permettra de faire une économie de 193 milliards FCFA pour les quatre prochaines années. Ces fonds pourraient être destinés à la satisfaction des préoccupations des citoyens ». Cette idée des députés de la majorité ne convainc pas leurs collègues de l’opposition. « Le Président aurait dû poursuivre sa logique en supprimant la Hcct (Haut conseil des collectivités territoriales) qui engloutit beaucoup plus de milliards », pense le président du groupe parlementaire des « Libéraux et Démocratie », Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolli.

Pour le député du Pds, ce projet, présenté aux députés pour examen, a fini par montrer les limites du président Macky Sall. « Vous avez touché trois fois la constitution depuis votre arrivée au pouvoir », a-t-il déclaré. Sa thèse a été battue en brèche par son collègue, Seydou Diouf. « Cette réforme n’a pas de portée institutionnelle. On vise un Premier ministre, qui lui, n’est pas une institution », dixit le président de la Commission des lois à l’Assemblée nationale.

Vous pouvez réagir à cet article