image

LA TABASKI DICTE SA LOI

image

Le top départ pour la campagne électorale des élections législatives du 31 juillet est donné depuis 00 heure ce dimanche. C’est aussi le jour de la célébration de l’Aïd El Kébir, plus connue sous le nom de Tabaski, par la plus grande partie de la communauté musulmane au Sénégal.

Une coïncidence qui pousse nombre d’observateurs à croire que c’est la Tabaski qui retarde les hostilités entre les différentes coalitions en lice pour cette élection qui doit déboucher sur le renouvellement des membres de l’Assemblée nationale et enclencher la 14ème législature.

Tout pour dire que c’est donc parti pour une vingtaine de jours de campagne. Huit listes de candidats issus des partis et coalitions de partis politiques qui, pour certains, ont commencé à rendre public leur programme qui démarre, pour la plupart, le lundi, en raison de la Tabaski.

Huit listes de candidats seront en compétition pour occuper les 165 sièges de l’Hémicycle. Une particularité pour ces joutes électorales au Sénégal : deux parmi les listes favorites de cette élection, Benno Bok Yaakaar (majorité présidentielle) et Yewwi Askan Wi (opposition) ont été amputées d’une partie de leurs membres sur la liste nationale par les autorités électorales. Si pour la première cité c’est la liste des suppléants qui est hors course, pour le second, c’est la liste des titulaires qui rassemble les ténor de la coalition qui est out.

L’un dans l’autre, si la tabaski impose sa loi pour nous priver de meetings et autres rassemblements, la traditionnelle publication des déclarations de candidats par le journal de la campagne de la Rts permettra au public d’entrer dans le vif du sujet.

Emedia souhaite à tous ces internautes, auditeurs, téléspectateurs et lecteurs, bonne fête de Tabaski. Dewenati.

M. THIOBANE

10 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article