LA VIVE TENSION AUTOUR DES CERTIFICATS DE RÉSIDENCE FAIT UNE VICTIME

news-details
LOCALES 2022

La vive tension autour de la délivrance des certificats de résidence a fait une victime. Un blessé, c’est le bilan d’une bataille rangée qui a éclaté entre les soutiens de Lamine Gueye, candidat déclaré à la Mairie de Pikine –Nord, et des militants de l’APR (Alliance pour la République, parti au pouvoir) et proches du maire Amadou Diarra. La victime touchée au nez est membre de la formation lancée par l’Ex-ministre de l’Énergie devenu opposant, Thierno Alassane Sall.

En cause, des divergences autour des opérations d’inscription sur les listes électorales.

Les militants du parti Rv (opposition), qui étaient venus s’inscrire, se sont plaints du blocage de la délivrance des certificats de résidence, rapporte WalfQuotidien, dans sa livraison du jour.

Pour rappel, début août, peu après l’ouverture de la révision exceptionnelle des listes électorales, le Gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, était monté au créneau. Ce, après "qu’il lui a été donné de savoir que les certificats de résidence devant permettre aux citoyens de procéder à la modification de leur adresse électorale, "se délivreraient dans certaines communes de manière discriminatoire", informait-il.

Selon les plaignants, regrettait l’autorité administrative, "l’on refuserait à des électeurs la délivrance du certificat de résidence, sur la base de son appartenance politique, des lors que celle-ci ne serait pas favorable maire de la commune." D’où son avertissement contre la pratique "contraire aux principes qui fondent l’action publique qui se doit être générale et impersonnelle".

Depuis lors, des dénonciations fusent de toutes parts sur des "pratiques antirépublicaines".

Vous pouvez réagir à cet article