LAMINE BA DÉCLINE SA FEUILLE DE ROUTE

news-details
JURY DU DIMANCHE

Fraîchement nommé président de la Fédération nationale des cadres libéraux (FNCL), Lamine BA effectue sa première sortie, dans le jury du dimanche (JDD), émission de Mamoudou Ibra Kane, sur iRadio et Itv. A l’occasion, il n’a pas manqué de décliner sa feuille de route, tout en remerciant le Secrétaire général national du PDS, Me Abdoulaye Wade. « Je le remercie surtout que pour bon nombre de militants, frères et sœurs du parti, cette nouvelle semble être un sacerdoce, un défi qui ne fait que confirmer l’engagement militant. C’est un défi pour moi parce que ce n’est jamais facile de diriger une structure d’un parti aussi important que le (PDS). Ce n’est pas facile également de vouloir aujourd’hui insuffler une nouvelle dynamique dans un contexte actuel pour des cadres d’un parti comme le PDS qui a une ambition de retour au pouvoir. »

Au-delà de la reconquête du pouvoir, a-t-il ajouté, « c’est réfléchir, repenser l’offre politique, faire en sorte que les préoccupations des Sénégalais, l’eau, l’éducation, la santé, la sécurité, les infrastructures puissent être au cœur de nos politiques. C’est (aussi) faire en sorte que nous (PDS), qui avons eu à exercer le pouvoir, et à se confronter avec des aspirations et revendications populaires, que nous puissions revenir au pouvoir, avec du mieux et du plus ».

« Le PDS toujours attractif », selon Lamine BA

Ce dont il ne doute pas vu, dit-il, « l’engouement que suscite » le PDS. Car, signale le porte-parole adjoint du SGN du PDS, Me Wade, « ce que je vois et vis, c’est que tous les jours les Sénégalais manifestent un intérêt réel envers le (PDS). Tous les jours des cadres plus diplômés que nous, avec beaucoup plus de responsabilités, nous manifestent leur intérêt à soutenir le parti, à faire revivre le parti ». Ce qui « est normal », estime-t-il, mettant en avant « le bilan du PDS dans la conquête démocratique ».

« Karimisation du PDS »

Sponsorisé par Karim Wade ? « Les gens sont libres de dire ce qu’ils veulent. (Mais), ce que je peux dire, (c’est que) je suis un militant du PDS. J’ai de très bonnes relations avec Karim, comme je l’ai avec d’autres responsables. Je ne suis pas sous la coupole de Karim. Je l’ai connu quand j’étais aux affaires comme lui. Je suis venu trouver un parti à Nioro sans sponsor, sans parrain, je me suis battu seul à Nioro. Je n’ai jamais été ni parrainé ni sous la coupole d’un leader, à part Wade ».

D’un ton virulent, l’ex-responsable influent de la Génération du concret (GC) de Karim Wade, parle d’un débat de « perdants ».

Réponse à son prédécesseur Cheikh Tidiane Seck à la FNCL

En réponse à son prédécesseur Cheikh Tidiane Seck, ex-président de la FNCL, contestant la légalité de la décision prise Me Wade, Lamine BA assène que sa « nomination a suivi toutes les procédures. Je rappelle que le PDS est une organisation qui fonctionne sur la base de ses textes. Nous avons un règlement intérieur et des statuts qui confèrent au SGN les prérogatives de nomination ou de création même de toute structure ou entité pouvant l’aider ou lui servir d’appui pour mener à bien sa mission ».

Vous pouvez réagir à cet article