LAMINE BA : « MACKY EST L’UNIQUE RESPONSABLE DE L’ÉMIGRATION CLANDESTINE »

news-details
POLITIQUE

Macky Sall est l’unique responsable du phénomène de l’immigration irrégulière. C’est en substance, la thèse défendue par le président de la Confédération nationale des Cadres libéraux, Lamine Ba. Invité, ce dimanche de l’émission Objection sur Sud Fm, il donne les véritables causes du phénomène ’’Barça ou Barsakh’’. Il se résume par l’absence d’une politique de jeunesse, selon ses dires. « Aujourd’hui, si le problème resurgit, c’est parce qu’il y a des causes et qu’elles ne sont rien d’autre que des problèmes d’emplois, de formation, des difficultés sociales et le bradage de nos ressources aussi bien au niveau des nos fonciers qu’au niveau de nos côtes. Vous avez entendu des accords que l’Union européenne vienne de renouveler avec le Sénégal. Des contrats négociés au détriment de nos jeunes pêcheurs qui, aujourd’hui, face à des dettes qu’ils ne peuvent plus honorer sont obligés de revendre leur pirogue et partir ».

Se mettant dans la posture d’un vrai opposant au régime de Macky Sall, Lamine Ba constate l’échec du gouvernement à apporter des solutions alternatives pour résoudre les difficultés des jeunes. Le poulain de Me Wade a même suggéré l’audit des structures de financement mis en place par le président Sall et qui sont destinées à la jeunesse. « Il y a un échec parce qu’il n’ y a pas de vision de développement économique et la lutte contre le chômage des jeunes peut-être véritablement constaté. Macky Sall avait promis 500 mille emplois. Qu’en est il aujourd’hui ? Faisons l’audit de toutes les structures de jeunes et de leurs financements qu’il a mis en place. Nous allons nous rendre compte que c’est de la poudre aux yeux », constate le président de la Cncl.

Pour lui, la seule voie du salut reste l’encadrement des jeunes et l’organisation de ces voyages de manière régulière. « Il faut organiser, encadrer. Il faut faire de sortes que nos jeunes puissent voyager acquérir de l’expérience, être mieux formés pour revenir investir au pays », a-t-il suggéré.

Vous pouvez réagir à cet article