LAMINE KOÏTA A SUCCOMBÉ APRÈS UNE COURSE POURSUITE AVEC LA POLICE

news-details
DRAME À FATICK

Un conducteur de moto Jakarta est décédé suite à une course poursuite avec des agents de la police qui le soupçonnaient d’avoir en possession du chanvre indien. La famille de la victime accuse la police d’avoir bastonné à mort le jeune homme.

L’affaire a provoqué l’ire des jeunes de la ville qui n’ont pas hésité à attaquer le commissariat de la ville, saccageant des de voitures et brûlant des pneus.

La victime, âgée de 26 ans, s’appelle Lamine Koita. Selon nos sources, tout est parti d’une dénonciation anonyme informant les éléments du commissariat de Mboumba, un quartier de Fatick que des jeunes étaient en train de fumer du chanvre indien. Sans perdre de temps, les limiers ont fait une descente sur les lieux. Ils ont effectivement trouvé les jeunes à l’œuvre. Mais, ces derniers se sont dispersés quand ils les ont aperçus. Il s’en est suivi une course poursuite mais, selon toujours notre source, il n’y a pas eu d’interpellation et les policiers ont rebroussé chemin.

Mais, quelques minutes plus tard, la mère du défunt, en pleurs, est allée au commissariat pour dire aux policiers qu’ils ont tué son fils, qui a été pris en chasse. « Ils l’ont interpellé et l’ont bastonné à mort », accuse la mère du défunt qui réclame justice. Une plainte a été déposée contre la police.

Selon des informations reçues à emedia.sn, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye est attendu, ce mardi, à Fatick. Il s’y rendra pour tempérer les ardeurs des jeunes, qui sont déterminés à en découdre avec les policiers. Affaire à suivre.

Vous pouvez réagir à cet article