LE BÉNIN ET LE TCHAD AUX URNES, CE DIMANCHE

news-details
PRÉSIDENTIELLE EN AFRIQUE

Béninois et Tchadiens sont appelés aux urnes, ce dimanche 11 avril 2021. Ils devront choisir leur président pour respectivement les 5 et 6 prochaines années.

Au Bénin, les électeurs se rendront aux urnes. Le président Patrice Talon qui cherche un second mandat est quasi le seul candidat en lice, de nombreux partis d’opposition sont absents. Talon n’est confronté qu’à deux rivaux après que la Cour constitutionnelle a rejeté 17 candidats des 20, le mois dernier.

En décembre 2020, l’opposition s’était collectivement insurgée contre la composition des instances chargées de l’organisation du vote estimant qu’elle n’y était pas correctement représentée. En 2019, l’opposition dans son ensemble avait boycotté les élections législatives. Les principaux opposants béninois vivent aujourd’hui en exil.

Quant aux Tchadiens, ils vont à un scrutin qui devrait voir le président sortant, Idriss Deby, 68 ans, à la tête du pays depuis 1990, prolonger ses 30 ans au pouvoir. La préparation de cette élection a été entachée de violences. Les forces de sécurité ont réprimé les manifestants et les candidats rivaux avertissent que le vote ne sera probablement ni libre ni équitable. Le gouvernement déclarait qu’il avait arrêté plusieurs personnes, y compris des dirigeants politiques, pour avoir planifié une attaque contre le siège de la commission électorale et les bureaux de vote. « Alors que de nombreux Tchadiens descendent courageusement dans la rue pour appeler pacifiquement au changement et au respect de leurs droits fondamentaux, les autorités tchadiennes ont réagi en écrasant la dissidence et en espérant des élections justes ou crédibles », dénonçait, dans un rapport publié le 8 avril dernier, Ida Sawyer, directrice adjointe pour l’Afrique à Human Rights Watch.

Vous pouvez réagir à cet article