image

LE BURUNDI ET LE GABON À L’ÉCOLE DU BOS PSE

image

Dans le cadre du Réseau Africain des Delivery Units, le Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Émergent a invité le Bureau d’Études Stratégiques et de Développement (BESD) du Burundi et le Conseil National du Plan d’Accélération de la Transformation du Gabon (CNPAT) à Dakar, du 07 au 10 décembre 2022. C’est pour développer la coopération entre structures et procéder à un partage d’expérience.

Le Directeur général du BOS PSE, Me Ousseynou Kane, a commencé par rappeler que le BOS a été créé en 2014 pour accompagner la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent. « Depuis 8 ans que nous existons, nous avons montré sa pertinence et le BOS a permis au Sénégal d’engranger des résultats notables dans plusieurs secteurs.

Le BOS est arrivé aujourd’hui à un niveau d’efficacité qui a fait que la Banque africaine de développement a choisi le BOS pour l’ériger en centre d’excellence en matière de Delivery Units. C’est dans le cadre de ce partenariat avec la BAD qui a fait du BOS un centre d’excellence que nous accueillons depuis un an des pays frères que nous aidons, soit à créer des dispositifs similaires au BOS ou, au cas ils ont déjà un dispositif de suivi, les renforcer en matière de capacités, en matière d’outils. Mais aussi, les aider à mieux organiser leur plan de développement », a-t-il soutenu.

Selon lui, ils sont très ravis de recevoir les délégations du Burundi et du Gabon avec qui ils vont passer 5 jours ponctués par des séances de travail technique au niveau du BOS, mais aussi par des visites de certains projets en cours dans la région, notamment à Diamniadio. Ça sera une occasion, selon le Dg, de partager avec eux la mise en œuvre de certains projets qu’ils ont réalisés dans le cadre du Pse.

Prenant la parole à cet effet, Pierre, chef adjoint du bureau d’études stratégies et de développement à la présidence de la République du Burundi, a déclaré que : « depuis 2014, le Sénégal s’est donné comme ambition d’être un pays émergent en 2035. Donc, on est venu pour s’inspirer de ce dispositif. Chez nous, notre président vient de déclarer qu’il veut que le Burundi puisse être émergent d’ici 2040. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus au Sénégal. On a eu des échanges dans le passé, mais on est venu physiquement pour visiter des réalisations sur le terrain. On va rencontrer les chefs de projet ».

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (Photo)

7 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article