image

« LE CAMEROUN DOIT RÉUSSIR L’ORGANISATION », (ALIOU CISSÉ)

image

Face à la presse ce vendredi pour dévoiler la liste des 27 Lions sélectionnés pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021, Aliou Cissé, le sélectionneur de l’équipe nationale A du Sénégal, a réagi sur les rumeurs persistantes d’annulation des joutes continentales.

« Pour l’organisation de la CAN, nous avons tous vécu ça, avec beaucoup de pression », a-t-il d’amblée relevé. Non sans souligner, soulagé : « ce qui est important aujourd’hui, c’est que la CAN se jouera. Aujourd’hui aussi, il faut que l’organisation soit réussie » surtout que « nous sommes dans des périodes difficiles de pandémie. J’ai suivi le CHAN (Championnat d’Afrique des Nations) dernièrement. Beaucoup de vos collègues ont dit que les choses se sont très bien passées. »

En revanche, a-t-il mis un bémol : « j’ai envie de dire que cela ne s’est pas toujours bien passé, sur ce CHAN-là, surtout sur le plan médical. Quand vous prenez une équipe comme la RDC (République démocratique du Congo), la veille du match contre le Cameroun, nous avons huit joueurs qui sont testés positifs au coronavirus. Derrière, il y a une contre-expertise qui a révélé qu’il y en avait que cinq ou six. Ce sont ces questions que nous nous posons. »

Du coup, a-t-il insisté : « aujourd’hui, l’Afrique s’est imposée. Je crois que c’est très bien, tout à l’heure, on parlait de Samuel Eto’o, je le félicite, Me Augustin Senghor, aussi, du comité exécutif de la CAF, qui ont montré, encore que quand l’Afrique est unie, on a une voix, et cette voix-là, elle raisonne et elle est respectée. C’est d’ailleurs, sur ça, qu’il faut continuer, pour qu’on arrive à être un peu plus solidaire. Cette unité africaine, elle est très importante. »

Maintenant, a-t-il ajouté : « cela ne suffit pas, on nous a accordés cette possibilité d’avoir cette CAN-là, à nous de réussir l’organisation. »

D’autant plus qu’a-t-il avoué, à son niveau, il est « un peu sous pression parce qu’on ne sait jamais avec cette pandémie-là, qu’est-ce qui peut se passer ? Après, je suis optimiste parce que sur le plan médical, on est bien outillés. C’est dans ce sens-là, surtout que cette CAN doit être réussie. Nous, dans notre délégation, nous savons qu’il n’y a pas beaucoup de monde qui seront greffés à cette équipe nationale-là. Ça a été comme ça en 2017, en 2018 et en 2019. Tous les gens qui participent à la performance de l’équipe seront là. Je ne peux pas garantir ça des autres délégations. » « Est-ce que l’hôtel où on sera à Bafoussam sera une bulle ? Est-ce qu’il y aura des gens qui pourront entrer ? Toutes ces questions-là, aujourd’hui, on se les pose », s’interroge le coach sénégalais.

Pour finir, a-t-il conclu : « cette CAN, on a envie qu’elle soit jouée mais il n’y aura rien qui sera au dessus de la santé. » Sur ce point, Cissé veut que « le comité d’organisation soit à la hauteur ».

Die BA

24 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article