image

LE CAMPUS SOCIAL FAIT PEAU NEUVE

image

Le centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) s’est engagé dans une démarche d’amélioration continue des conditions de vie et de travail des étudiants conformément à sa mission. Lors de sa déclaration de politique environnementale, ce vendredi, le directeur du Coud indique qu’il a pour ambition de faire des campus sociaux des lieux d’épanouissement et de bien-être propices au développement des savoirs.

Dans cette perspective, Maguette Sène a pris l’option de s’inscrire dans une voie articulée autour d’un triptyque à savoir l’amélioration de sa performance environnementale ; le respect des obligations de conformité ; la réalisation des objectifs environnementaux. S’exprimant à la fin d’une visite organisée dans le campus universitaire, Aliou Faye, chef du département des services techniques du Coud, est revenu sur les réalisations du directeur du Coud en seulement trois mois : « Nous avons constaté qu’il y a beaucoup de choses qui ont été faites depuis l’arrivée de Maguette Sène. Il a réhabilité le jardin des nations, créé la promenade de l’étudiant. A l’intérieur du campus, il y a un excellent projet qui consiste à un pavage de plus de 3000 m2, plus un jet d’eau pour permettre aux étudiants d’avoir un cadre convivial. Il y a aussi le complexe culturel qui est un R+1 qui sera aussi composé d’une salle de cinéma en bas et en haut d’une cafétéria très moderne ».

D’autres innovations majeures ont été mises en place, renseigne Alioune Faye : « Tous les pavillons ont été refaits et repeints par le département des cités universitaires. Il y a aussi la dotation en eau potable et on a renforcé le réseau hydraulique existant par des bassins d’eau. Vous avez vu qu’au niveau de certains pavillons, il y a un dispositif de quatre citernes d’une capacité de 12000 L pour ravitailler les pavillons I, T, V qui connaissaient un manque d’eau criard et que les étudiants dénonçaient chaque jour. L’allée centrale a été pavée et des arbres ont été reboisés. Les bancs et l’éclairage public ont été refaits. Nous mettrons aussi des Wifi partout pour permettre aux étudiants de réviser. Le réseau de l’assainissement a été aussi repris et il n’y aura plus d’inondation au sein du campus ».

Face à la presse, il a aussi soutenu que les campus de ESP, ESA et Fastef, l’université du Sine Saloum et Amadou Makhtar Mbow n’ont pas été en reste. C’est pour toutes ces raisons qu’il a demandé aux étudiants de s’approprier ce qui a été fait. « On leur demande d’accompagner la direction du Coud à travers le service de l’environnement dans la propreté. Le campus appartient aux étudiants et c’est à eux de le maintenir propre », a-t-il conclu.

Cheikh Moussa SARR
Photos : Pape Doudou DIALLO

22 octobre 2021