LE CANDIDAT AHMED YAHYA EN DISCUSSION AVEC MATAR BA, EL HADJI DIOUF ET ABDOULAYE SOW

news-details
PRÉSIDENCE CAF

Les négociations et autres discussions en coulisses de poursuivent à moins de 50 jours de l’élection pour le renouvellement des instances de la Confédération africaine de football (CAF) et notamment le très convoité poste de président. Depuis plusieurs jours, une délégation sénégalaise, conduite par le ministre des Sports, Matar Ba, sillonne le continent pour vendre la candidature du sénégalais Me Augustin Senghor, candidat à la succession du Malgache Ahmad Ahmad.

Accompagné entre autres, de l’ancien double Ballon d’Or africain El Hadji Diouf et du ministre Abdoulaye Sow, vice-président de la Fédération sénégalaise de football, le ministre des Sports s’est rendu ce jeudi à Nouakchott pour rencontrer le président de la fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM), lui-même candidat au poste de président de la CAF. Selon Mbaye Jacques Diop, Conseiller en communication du ministre, « au terme d’un long échange le principe retenu c’est d’appuyer le candidat de l’Afrique de l’Ouest le mieux placé et continuer à discuter entre candidat. »

Les fédés du sud font bloc autour de Motsepe

Au même moment, dans la zone australe du continent, les fédérations affiliées au COSAFA (Conseil des Associations de Football en Afrique Australe) ont annoncé leur décision de soutenir en bloc le candidat sud africain Patrice Motsepe. Il s’agit de 14 fédérations des pays situés au sud du continent : Afrique du sud, Angola, Botswana, Comores, Eswatini, Lesotho, Madagascar, Malawi, Maurice, Mozambique, Namibie, Seychelles, Zambie et Zimbabwe.

Vous pouvez réagir à cet article