LE CANDIDAT DU POUVOIR, EL-GHAZOUANI, REVENDIQUE LA VICTOIRE

news-details
PRESIDENTIELLE MAURITANIE

Le candidat du pouvoir à l’élection présidentielle en Mauritanie, Mohamed Cheikh El-Ghazouani, s’est déclaré dimanche vainqueur dès le premier tour, alors que les résultats étaient encore en cours de compilation.

M. Ghazouani a fait cette déclaration avant l’aube devant ses partisans, au terme d’une veillée électorale en présence du président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les Mauritaniens se sont déplacés samedi en nombre pour élire leur président, qui devra préserver la stabilité chèrement conquise par ce vaste pays du Sahel, mais aussi en assurer le développement économique et y faire progresser le respect des droits humains.

Ce scrutin doit marquer la première transition entre deux présidents élus dans ce pays secoué par de nombreux coups d’Etat de 1978 à 2008, date du putsch de Mohamed Ould Abdel Aziz, qui était alors général. Le président sortant ne pouvait se représenter après deux mandats.

Mais les candidats de l’opposition, soit quatre des cinq adversaires de M. Ghazouani, lui aussi ex-général, dénoncent une volonté de perpétuation d’un régime "militaire" et des risques de fraude. Ils se sont engagés à se soutenir en cas de second tour le 6 juillet.

Le candidat du pouvoir a indiqué revendiquer la victoire sur la base de 80 % des bulletins dépouillés. "Il ne reste plus que 20 % mais cela ne changera pas le résultat final", a-t-il affirmé.

M. Ghazouani recueillait 50,56% des suffrages sur 80% des bulletins dépouillés, devant les opposants Sidi Mohamed Ould Boubacar et Biram Ould Dah Ould Abeid, au coude à coude, autour de 18%, selon une source à la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

La Céni a annoncé dans un communiqué dans la matinée "poursuivre la compilation" des résultats remontant de tout le pays afin de les transmettre au Conseil constitutionnel.

En attendant, elle "conseille aux candidats la prudence et la retenue", souhaitant la poursuite du climat qui a régné pendant la campagne électorale et le jour du vote.

Vous pouvez réagir à cet article