LE CAPITAINE MBAYE DIAGNE HONORÉ À THIÈS !

news-details
ARMÉE SÉNÉGALAISE

Le Centre d’entraînement tactique de la zone militaire n°7 de Thiès (CET 7) a été baptisé au nom du capitaine Mbaye Diagne. La cérémonie de baptême s’est déroulée hier vendredi, 31 mai, en présence de sa veuve, Yacine Mar Diop, et l’ambassadeur du Rwanda au Sénégal, Mathias Harebamungu, audit centre qui occupe une place centrale dans la préparation opérationnelle de tous les contingents dédiés aux opérations de maintien de la paix dans la sous-région, en Afrique et dans le monde

Le général de corps d’Armée Cheikh Gueye, repris par LeQuotidien, explique que c’est par devoir de mémoire que l’institution militaire baptise les cantonnements de l’Armée du nom des illustres fils du pays, qui se sont particulièrement distingués dans l’exercice du métier des armes. Ainsi, souligne-t-il : « Le choix légitime » et « tout naturel » de baptiser le CET7 du nom de « l’officier émérite », « un homme d’exception dont le sacrifice au service de la paix international est unanimement reconnu. »

Par ailleurs, relève le Cemga, « en guise de récompense pour ses loyaux services en Casamance, (l’officier en question) a été désigné comme observateur militaire pour le compte de la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda. »

Pour rappel, le capitaine Mbaye Diagne a sauvé à lui seul plusieurs centaines de personnes du génocide au Rwanda au péril de sa propre vie. « C’est au cours de cette mission qu’il a donné sa vie pour épargner celle des autres. Devant toutes ces atrocités, il refusa d’être passif et décida de sauver autant de personnes qu’il pourra », témoigne le général Cheikh Gueye. Le capitaine est décédé le 31 mai 1994. Il rentrait seul à l’état-major de la force quand un obus a explosé à côté de son véhicule. Il est tué à 12 jours de son retour au Sénégal où il avait laissé sa femme et ses deux enfants. « L’hommage qui lui est rendu aujourd’hui permettra de graver définitivement en lettres d’or son legs héroïque aux générations présente et future. »

Vous pouvez réagir à cet article