LE CHEF DE FILE DU PDS CLAQUE LA PORTE

news-details
Département de Ziguinchor

Coordonnateur de la fédération départementale du Parti démocratique sénégalais (Pds) jusqu’au mardi 5 octobre, l’ancien sénateur libéral, Mamadou Lamine Sakho, a finalement décidé de tourner le dos à la formation politique de l’ancien Chef de l’État, Abdoulaye Wade, du fait du « mépris, du manque de considération et de respect des principes élémentaires du centralisme démocratique sénégalais » qu’il a constatés dans ledit parti.

« En ma qualité de coordonnateur de la fédération départementale, j’ai décidé à compter de ce 6 octobre, de geler mes activités politiques au sein du Pds. Ceci, face à un mépris, un manque de considération, de respect des principes élémentaires du centralisme démocratique sénégalais », s’est-il justifié au cours d’un point de presse.

Pour expliquer les raisons qui lui ont poussé à geler ses activités au sein de la formation libérale, Mamadou Lamine Sakho indexe et insiste encore sur le manque de considération de la direction du parti à leur endroit.

« Nous ne sommes associés à aucune prise de décision. De soi-disant responsables, sans aucune base ou étiquette locale à Ziguinchor, convoquent des réunions, détiennent des informations avec la bénédiction de la direction du parti », a fustigé M. Sakho. Ce n’est pas tout. Puisque l’ancien sénateur libéral dit avoir constaté dans le parti de l’ancien Chef d’État « une manipulation, le parachutage, le copinage et une politique du sommet », qui selon lui, sont en train « de disloquer le Pds à Ziguinchor ».

Vous pouvez réagir à cet article