LE CNRA COUPE LE SIGNAL À LA SEN TV CETTE NUIT

news-details
PUBLICITÉ DE PRODUITS DE DÉPIGMENTATION

L’épée de Damoclès du CNRA, qui a longtemps plané sur les médias, vient de faire une première victime. Dans un communiqué qui nous est parvenu, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel annonce que « la diffusion des programmes de la SEN TV est suspendue pour sept (07) jours, durant la période allant du mardi 31 décembre 2019 à minuit au mardi 7 janvier 2020 à minuit ».

La chaine de télévision du groupe D Media de Bougane Guèye Dany est jugée coupable de ne pas avoir respecté les différentes mises en demeure sur ses programmes. Le CNRA avait menacé d’agir après l’interdiction répétée mais restée sans effet, de la Publicité des produits cosmétiques de dépigmentation.

Cette décision a été prise ce mardi 31 décembre 2019 par le CNRA qui révèle qu’à ce jour, « Le Groupe DMédia est le seul, près avoir été mis en demeure, à refuser d’obéir à l’injonction faite à tous les éditeurs d’arrêter la diffusion des messages visés, conformément à la Loi n° 2017-27 du 13 juillet 2017, la Loi 2006 -04 du 4 janvier 2006 portant création du CNRA portant Code de la Presse et au Cahier des Charges applicable aux titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée de droit sénégalais. »

Entre novembre et décembre 2019, le CNRA assure que tous les éditeurs audiovisuels ont été saisis en procédure de rappel des dispositions de la loi portant interdiction de diffusion de messages publicitaires relatifs aux produits cosmétiques de dépigmentation. « Les différents rappels n’ont certes pas été sans réaction de la part des éditeurs, ces derniers invoquant chacun de leur côté, les contrats déjà passés avec des annonceurs. Le Régulateur étant, au même titre que les médias, tenu au respect de la Loi qui définit ses prérogatives, le Collège a pris la décision qui s’impose », s’explique le CNRA.

Pourtant, dans un message publié quelques avant cette annonce, le groupe D Media avait annoncé qu’il comptait respecter la mise en demeure de l’instance de régulation et mettre un terme aux publicités de produits de dépigmentation. Le groupe de Bougane Gueye Dany indique « qu’il met fin à toute diffusion de publication de produits cosmétiques de dépigmentation sur ses supports à compter de ce jour. » Selon la note, D Médias a donc décidé de « ne pas renouveler les contrats en cours, conformément à l’esprit et à la lettre d’injonction du CNRA. »

Motivant sa décision de couper le signal à la SEN TV, l’organe de régulation a signalé que « le Groupe D Média est le seul, après avoir été mis en demeure, à refuser d’obéir à l’injonction faite à tous les éditeurs d’arrêter la diffusion des messages visés, conformément à la Loi n° 2017-27 du 13 juillet 2017, la Loi 2006 -04 du 4 janvier 2006 portant création du CNRA portant Code de la Presse et au Cahier des Charges applicable aux titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée de droit sénégalais. »

Vous pouvez réagir à cet article