LE COLLECTIF DES 22 NOTAIRES MENACE D’ENTAMER UNE GRÈVE DE LA FAIM

news-details
INTÉGRATION TARDIVE

Le collectif des 22 notaires menace d’entamer une grève de la faim, à partir de vendredi prochain. Ils réclament leur intégration dans la profession. A propos de leur plan d’actions extrémiste, El Hadji Mansour Diop, leur président, explique qu’ils sont dos au mur.

« On est obligé d’en arriver là, dit-il. Dans la mesure où on a usé de toutes les voies (de recours) possibles pour arriver à notre installation officielle en qualité de notaires, sans succès. Cela fait 7 ans que nous avons réussi au concours d’accès à la profession. Nous ne sommes que 22, nous avons fait des propositions, et discuté avec les autorités mais depuis lors, nous tardons à avoir (gain de cause). Nous ne comprenons pas (ces lenteurs). On n’a plus le choix. C’est la raison pour laquelle on est obligé d’utiliser cet ultime recours. »

A l’en croire, ils sont obligés également de tenir compte du "dispositif dans la modification du statut des notaires, lequel dispose qu’en principe, un notaire le reste à vie", du fait de l’opposition de certains parmi eux. Et signale le gréviste, dans le cadre de la rénovation des textes, il est prévu la retraite des notaires à 72 ans.

Vous pouvez réagir à cet article