image

LE COLLECTIF DES FÉMINISTES SÉNÉGALAISES SORT DE SA RÉSERVE

image

Cinq (5) à sept (7) femmes assassinées ce mois d’octobre et plus de 25 tuées de janvier à nos jours. Pour dire stop à ces meurtres récurrents, le collectif des féministes sénégalaises a organisé, samedi, un sit-in. Prenant la parole à cette occasion, Mamita a déclaré qu’ : « il s’agit de mettre en place le réseau des féministes sénégalaises mais en même temps de se regrouper et de prendre ne serait-ce qu’une heure pour dénoncer toutes ces féminicides qui ont eu lieu pendant le mois d’octobre. En tout cas ,depuis le mois de janvier. Plus de 25 femmes ont été tuées entre janvier et octobre. Rien que pour le mois d’octobre, on compte au moins 5 femmes qui ont été assassinées ».

Par ailleurs, elle a dénoncé le silence des autorités avant d’interpeller les populations. Selon elle, il faut que les gens soient conscients qu’on est en train de tuer les femmes petit à petit. « À ce rythme-là, l’espèce féminin va bientôt disparaître. Minimum 5 à 10 femmes par mois on n’en peut plus et on dit non. On interpelle le chef de l’État qui fait des tweets pour le foot, pour le basket et qui n’a pas pipé mot sur ce qui se passe dans ce pays. Donc, nous interpellons tout le monde sur ce qui se passe dans ce pays », a-t-elle dit.

Toutefois, elle compte descendre sur le terrain le 19 novembre 2022 pour une marche nationale. L’objectif c’est de mettre fin à ces assassinats. Par la même occasion, elles ont plaidé pour la mise en place d’un tribunal pénal féministe pour traiter ces cas.

Cheikh Moussa SARR
Pape Doudou DIALLO (Photo)

30 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article