LE COMITÉ DE SOUTIEN POUR LA LIBÉRATION DE TAÏB SOCÉ LANCE UNE COLLECTE DE FONDS

news-details
SOCIETE

Une collecte de fonds est lancée dans l’objectif « de rassembler au plus vite les 100 millions de francs CFA » réclamés par le plaignant. Ce, par le Comité de soutien pour la libération de Imam Taïb Socé. Ses membres dont les responsables de l’ONG Jamra, se félicitent déjà « des échanges fraternels et constructifs qu’ils ont eu à nouer avec le prédicateur, à l’occasion des différentes visites qu’ils ont eu à lui rendre, à la Maison d’Arrêt de Rebeuss, suite à une réquisition de contrainte par corps, introduite par la partie civile », dans un communiqué parvenu à Emedia.sn. Dans lequel document, ils « rendent grâce à Dieu d’avoir trouvé le prédicateur dans l’état d’esprit d’un grand homme de foi, ancré dans l’acceptation de la volonté divine. Et prennent acte de sa bénédiction, exprimée de vive voix, pour la bonne réussite de l’opération de la « fundraising » (collecte de fonds). »
Une visite dans les différents foyers religieux est également au menu du comité.

Dernièrement dans cette affaire, une caution de dix (10) millions F CFA déposée par les avocats du célèbre prêcheur a été rejetée par la partie civile.
Taïb Socé est retourné en prison le 25 juillet dernier suite à une contrainte par corps, une mesure d’emprisonnement destinée à le forcer à payer les dommages et intérêts qui pesaient sur lui depuis 2015.

Dans ce dossier, tout est parti d’une transaction commerciale aurifère qui a mal tourné. Les plaignants, un ressortissant dubaïote et l’Imam Sall, ont fait une commande de 30 Kg d’une valeur de 111 millions F CFA. Mais, les acheteurs n’ont pas reçu un gramme d’or. Les soutiens de Taïb Socé sont formels : « La transaction par intermédiation a tourné en sa défaveur après que le présumé fournisseur, n’ayant non seulement pas livré la plus pépite d’or, mais a fui à l’étranger après avoir indument encaissé l’argent d’autrui. »

Vous pouvez réagir à cet article