LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL RASSURE

news-details
PARRAINAGE

Moundiaye Cissé, coordonnateur de l’ONG 3D (Démocratie, Développement local et Droits humains) a rencontré le président du Conseil constitutionnel, Pape Oumar Sakho. Une rencontre, précise-t-il, dans une interview accordée à Enquête, qui portait sur le processus électoral notamment la campagne de collectes de parrainages fortement contestée par l’opposition dont les membres accuse le pouvoir de procéder à des achats de conscience.

Le Conseil constitutionnel donne des gages

« Le président Sakho nous a rassurés, indique Moundiaye Cissé. Il a dit qu’ils vont mettre en place le dispositif nécessaire pour permettre aux candidats d’être présents au moment du contrôle. »

Ce qui « est fondamental pour la sérénité des débats », approuve le coordonnateur de l’ONG 3D. D’autant, qu’ajoute-t-il, « la loi a prévu un tel dispositif mais c’est à titre facultatif. Il ressort, en effet, du Code électoral que le Conseil constitutionnel peut mettre en place une commission de vérification des signatures en présence des candidats. Si l’on se fie à cette disposition, le Conseil pouvait donc ne pas le faire. C’est pourquoi nous sommes allés rencontrer le président qui a donné des gages quant à la mise en place d’une telle commission. »

Mieux, estime Moundiaye Cissé, « nous sommes allés plus loin, en demandant que la société civile puisse être représentée dans ladite commission. Cela permettrait de restaurer la confiance et de permettre à la population d’avoir la bonne information par rapport à ce qui va se faire. »

Vous pouvez réagir à cet article