image

LE COUP DE MAÎTRE D’ UMARO SISSOCO EMBALO

image

Le quotidien Bés bi « Le Jour » a pu avoir quelques bribes de cet accord de paix à Bissau. Il s’agit d’une déclaration d’engagement mutuel entre l’Etat du Sénégal et le Mfdc portant sur les modalités du dépôt des armes. L’Etat du Sénégal était représenté par l’Amiral Papa Farba Sarr, coordonnateur du Comité ad hoc et le Comité provisoire des ailes politiques et combattantes unifiées du Mfdc, représenté par le « Général » César Atoute Badiate et M. Lansana Fabouré. Cette rencontre pour un dialogue, la 7e entre les deux parties, s’est tenue les 3 et 4 août 2022, à Bissau, sous les auspices du président de la République de la Guinée-Bissau et président en exercice de la Cedeao, Umaro Sissoco Embalo. Une « étape majeure », apprend-on, dans le processus de « résolution définitive et durable du conflit en Casamance ».
Les parties ont renouvelé leur accord pour faire du dépôt des armes un « axe central des négociations ». Et Embalo s’est porté garant de ce processus. À travers cet acte, la Guinée Bissau est revenue en plein dans la gestion de conflit de plus de quarante ans,du moins publiquement. Mieux, Embalo confirme le réchauffement et l’entente cordiale entre Dakar et Bissau depuis son accession au pouvoir. Et maintenant qu’il porte l’étendard de la sous région en tant que Président en exercice de la CEDEAO, son acte est encore plus grand.

5 août 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article