image

LE COURONNEMENT D’UN TRAVAIL DE LONGUE HALEINE

image

Il y a un temps pour critiquer, un temps pour protester, même un temps pour revendiquer. Il y a, par-dessus tout et fort heureusement, un temps pour savourer, se délecter et s’extasier que rien ni personne ne saurait, sans conséquences, tenter d’altérer, après des décennies de travail, de réflexions, d’efforts soutenus, d’actes posés sans succès par des dirigeants sportifs émérites qu’il me plaît de nommer : Président DIÉMÉ, Président Lamine DIACK, Président Ablaye FOFANA, Président Masson DIOP, Président Abdoulaye SÈYE « Moreau », Président Youssou NDIAYE, Président Magued DIOUF, Président Gérard DIAMÉ, Président Ndir MBAYE, Président Abdoulaye BÂ « Zeund », Président Elhadj Malick SY « Souris »,
Président Omar SECK, Président Omar Ngalla NDOYE, Président Abatalib GUÈYE, Président Mbaye NDOYE, Président Daouda FAYE …

Au terme de coaching de haut niveau conduit par de grands entraîneurs comme Lamine DIACK « Blind », Mawade WADE « Ma », Joe DIOP, Pape DIOP, Youssou TOURÉ « Pelé », Bamour FALL, Lamine DIENG, Mama SOW, Momar THIOUNE, Mady KOUYATÉ « Koya », Garand COULIBALY, Amsata FALL, Boucounta COSSÉ, Séga DIOUF, etc. Après des tentatives infructueuses de joueurs talentueux, parmi lesquels je peux citer au Piff : Matar NIANG, Bamba DIARRA, Petit DIA, Pa DIÉMÉ, Mbaye FALL, Ibrahima BÂ « Eusebio », Badou GAYE, Louis Babacar CAMARA, Louis GOMIS, Yérim DIAGNE, Petit GUÈYE, Yatma DIOUCK, Yatma DIOP, Petit THIOYE, Oumar Guèye SAMB, Omar Guèye SÈNE, Lamine NDIAYE, Karim SÈYE, Papa FALL, Ibrahima NDIAYE « Chita », Babacar THIAM, Léopold DIOP, Mohamed DIOP, Thierno MBOUP, Thierno YOUM, Assane PAYE, Poulho, Moustapha DIENG, Roger MENDY, Grand MBODJ, Lamine NGOM, Mohamed DIOP, Fara GOMIS, Christophe SAGNA, Joseph KOTO « Boutchou », Alpha TOURÉ, Baba TOURÉ, Baye TOURÉ, Bamba SANO, Boubacar SARR « Locote », Jules François BOCANDÉ, Cheikh AT SECK, Mandiaty FALL, Mansour WADE, Yamagor SECK, Pape FALL et j’en passe.

La bande à Sadio MANÉ (Sané Madio) nous a, enfin, délivrés de l’angoisse, en rentrant définitivement dans l’histoire par la grande porte, avec la Coupe d’Afrique des Nations remportée de haute lutte et que nous attendions tous depuis plus de 50 ans.

Cette victoire amplement méritée est la consécration du travail inlassable des acteurs cités en supra ainsi que d’autres plus discrets qui n’ont eu de cesse de s’investir à fond et dans la durée, pour permettre à notre pays de vivre pleinement les instants mémorables de bonheur que nous venons de connaître et sur lesquels nous allons surfer jusqu’à la prochaine Coupe d’Afrique, avec le secret désir de rééditer l’exploit. N’oublions jamais que, si nous avons enfin réussi cette œuvre grandiose, cela n’est, en aucune façon, l’apanage d’un individu ou d’un groupuscule, mais plutôt l’aboutissement du travail méthodique, soutenu et continu exercé par plusieurs générations de sportifs, dirigeants et pratiquants qui y ont toujours cru.

Félicitations chaleureuses au Président Abdoulaye WADE qui a décomplexé notre football, en le dotant de moyens adéquats jamais égalés, mais aussi en s’investissant personnellement pour sa promotion. Remerciements appuyés au Président Maky SALL, pour avoir assuré la continuité de l’état et rétribué conséquemment à sa juste dimension les acteurs de cet exploit phénoménal. Leurs prédécesseurs Léopold Sédar SENGHOR et Abdou DIOUF ne sont pas en reste, pour avoir créé et entretenu les conditions générales d’une pratique du sport de masse accessible à tout le monde et prédisposant à l’exercice de sports de haute compétition. Mention spéciale double à Elhadji Malik SY « Souris » qui a jeté les bases de la mutation technique qualitative de notre football par la création du premier Centre de formation « Aldo Gentina » d’où sont sortis les premiers génies en herbe de notre football. Initiative suivie par Saer SECK, Mady TOURÉ et tous ceux qui ont, d’une part, investi ce créneau et, d’autre part, introduit les méthodes modernes et performantes de gestion technico administratives de notre football d’élite.

Merci à Coach Aliou CISSÉ et aux joueurs qui ont tout donné dans la discipline, la rigueur et la résilience pour nous apporter le TROPHÉE. Bravo au Président de la Fédération Sénégalaise de Football, M. Augustin SENGHOR et à son équipe, pour avoir réussi là où d’autres n’y sont pas parvenus. Chapeau bas aux journalistes sportifs dont la contribution a été inestimable :Pathé Dièye FALL, Alé NDAW, Magib SÈNE, Ahmed Bachir KOUNTA, Abdoulaye DABO, Abdoulaye DIAW, Abdoulaye LY, Balabass DIALLO, Sathiomby, Golbert DIAGNE, Pape FALL, Cheikh FALL, sans oublier, bien évidemment, Alassane NDIAYE « Allou ».Clin d’œil aux arbitres dont Marius NDIAYE, Badara Mamaya SÈNE, Cheikh FALL, pour leur assistance et leur rôle déterminant dans la pratique de sport collectif. Remerciements appuyés aux préposés à la Sécurité et à toutes les personnes de services. Félicitations au peuple sénégalais qui, dans la joie et l’allégresse, a réservé aux Lions un accueil digne de la performance accomplie.

Laissons le peuple savourer tranquillement et lentement sa victoire, se délecter de son nouveau statut de Champion d’Afrique, s’extasier de l’immense joie enivrante qui l’absorbe, plutôt que de le divertir avec des considérations de bas étage, inintéressantes, inélégantes et, de surcroît, inappropriées.

Bonne Coupe du Monde à nos LIONS au grand bonheur de tout notre pays.

DIEU NOUS GARDE !
AMEN.

Massata Diack

20 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article