LE DÉPUTÉ THÉODORE MONTEIL DEMANDE LA RÉFORME DE LA CDP

news-details
JURY DU DIMANCHE

Le budget de la commission des données personnelles (CDP) est insuffisant. Fixé à 300 millions par année, il ne sert qu’à payer le personnel. C’est le député et non moins vice-président de la commission qui est chargée des données personnelles, Théodore Chérif Monteil qui a fait la révélation devant le Jury du dimanche. Selon lui, quand on parle de données personnelles, c’est de la haute technologie. « On a besoin que cette commission soit réformée en autorité avec l’autonomie financière et on a besoin qu’elle soit bien outillée pour pouvoir faire son travail de protection. La CDP doit être érigée en autorité. Les textes sont déjà prêts », dit-il.

Dans le même sillage, il indique que la commission des données personnelles travaille sur plusieurs volets. Il y a un volet classique qui est la vidéo-surveillance qui n’a pas les moyens financiers. Il y a le volet contrôle des entrées et des sorties. Aujourd’hui, on parle de collecte de données à caractère financiers. « Mais, la CDP en tant que commission qui devait être une autorité, n’a pas les moyens financiers pour mener son travail », regrette-t-il. A la question de savoir si les Sénégalais sont sur écoute, le parlementaire rétorque « Je n’ai pas les moyens de les prouver encore moins de les infirmer ».

Vous pouvez réagir à cet article