image

LE DIAGNOSTIC SANS COMPLAISANCE DU PR EVA MARIE COLL SECK

image

Le Comité national de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (CN-ITIE) a réussi la prouesse de lancer deux rapports en même temps. « C’est la première fois que nous avons cette avancée », s’est réjouie sa présidente, Pr Eva Marie Coll Seck, dans son mot de bienvenue, lors de l’atelier de partage organisé ce jeudi 22 décembre 2022, à l’hôtel Terrou Bi.

Elle a expliqué que cela a été rendu possible « grâce aux entreprises qui ont commencé depuis quelques temps à envoyer au jour le jour les résultats avec des données qui sont très précises. Mais, nous allons à la fin de l’année, regrouper tout cela pour faire un rapport annuel. » En l’état, a-t-elle poursuivi, « cela permet de relever le défi de la divulgation en temps réel et systématique. »

En termes de revenus, plus de 300 milliards F CFA ont été générés entre 2021 et début 2022. Sauf que les dépenses sont jugées « insuffisantes » pour atténuer l’impact environnemental, ainsi que la contribution des sociétés minières au titre du fonds de réhabilitation des sites miniers payée à la Caisse des dépôts et consignations. Les montants sont estimés respectivement à 469 124 271 F CFA et 735 560 357 F CFA, parmi les chiffres clés du rapport Itie 2021. Globalement, Pr Eva Marie Coll Seck fait état de 4 milliards F CFA. Un montant qui reste insuffisant, estime-t-elle.

En effet, « quand on parle de redevabilité environnementale, il y a aussi beaucoup de choses à faire, a-t-elle recommandé. Nous pouvons dire quand on parle du secteur environnemental mais également du secteur social, tout cela ne correspond qu’à 4 milliards F CFA à peu près. C’est dire que de ce côté-là aussi le rapport signale qu’il y a eu des efforts d’année en année. Mais, quand on regarde le chiffre et quand on parle des ressources naturelles qui appartiennent au peuple, on se rend compte que le peuple va attendre encore un peu. »

Des réformes sur le contenu local
Par conséquent, a-t-elle plaidé, « il faudrait vraiment encore beaucoup plus d’efforts. Nous lançons un appel aux entreprises pour dire que leur participation aujourd’hui au fonds qui a été créé justement au niveau de la CDC, nous savons que beaucoup commencent à y contribuer et c’est des choses qu’il faut approfondir. » Mais, « il faut aller de l’avant, a-t-elle insisté. Les problèmes environnementaux sont aussi des problèmes importants que nous devons prendre en considération. Nous allons continuer à alimenter le débat public entre les acteurs mais également avec les communautés et formuler des recommandations à l’intention des pouvoirs publics. »

Elle ajoute, insistant sur une autre recommandation : « Nous avons également des focus comme le contenu local et les bénéfices non fiscaux en termes de retombées socio-économiques de manière durable pour les générations actuelles et futures. C’est ce que nous voulons du contenu local. L’État a déjà mis des garde-fous. » Dans ce sillage, a-t-elle déplore, « nous qui allons sur le terrain et qui parlons aussi aux populations, nous nous rendons compte qu’il y a encore énormément de choses à faire. »

Aussi, pour elle, « le contenu local, c’est l’une des voies royales pour que l’on puisse faire ressentir aux populations. » Ce, d’autant plus qu’a-t-elle appuyé, « les ressources vont augmenter puisqu’on va aller vers le pétrole et le gaz. C’est dire donc que le secteur des hydrocarbures pour l’instant n’est pas un secteur qui nous apporte beaucoup. Mais, nous espérons que cela va changer. »

Pr Eva Marie Coll Seck de conclure : « Nous pensons qu’il y a des lois complémentaires ou des suivis à faire quand on parle de contenu local (dont) le comité de suivi reçoit ce rapport. Il faut qu’il tienne compte aussi de ce qui se passe dans les entreprises extractives. Il y a vraiment un suivi à faire pour qu’on capacite les entreprises locales, qu’on apporte des dérogations (fiscales) ou des discriminations positives. L’argent qui existe devrait pouvoir bénéficier beaucoup plus aux entreprises et communautés localement ».

Dié BA

22 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article