image

LE DIRECTEUR DU COMMERCE INTÉRIEUR S’EXPLIQUE

image

« Lorsque nous avons fixé les prix avec les distributeurs, nous avons bien précisé dans l’arrêté que ce sont des prix applicables à Dakar. Or, la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) est à Richard-Toll. Pour pouvoir vendre à un prix ex-usine Richard-Toll, il aurait fallu, comme la CSS est dans la région de Saint-Louis, que le Conseil régional de Saint-Louis puisse se tenir pour qu’on puisse avoir le prix à Richard-Toll ». Un aveu fait par le Directeur du commerce intérieur, Oumar Diallo, interpellé à propos de la tension notée sur la disponibilité du sucre à Dakar, face à la presse ce jeudi.

Un oubli qui a engendré cette tension. Car, a-t-il poursuivi : « la conséquence, c’est que les commerçants qui étaient ici à Dakar ne pouvaient pas aller acheter le sucre à 570 F CFA, à Richard-Toll, et le vendre à Dakar à 575 F CFA. Donc, ils étaient dans une position d’attente. » Du coup, « ils (les commerçants) ne sont pas allés chercher le sucre à Richard-Toll. Or, la demande à Dakar reste exponentielle. Ce qui a amené une tension sur la disponibilité du sucre. Malgré qu’à côté, nous avons une offre en termes d’importation, mais elle n’était pas suffisante parce qu’elle faisait au maximum 3 mille 500 voire 4 mille tonnes. »

A l’en croire, cet écueil, aujourd’hui levé, la situation devrait revenir à la normale dans les prochaines heures. Car, il a assuré que « l’arrêté qui fixe le prix ex-usine du sucre à 555 F CFA » a été pris. Et, « immédiatement, lorsque la CSS a reçu cet arrêté-là, ils ont commencé à appliquer ce nouveau prix ».

Die BA

10 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article