image

LE DIRECTEUR ET DEUX EMPLOYÉES PLACÉS EN GARDE À VUE

image

De nouveaux éléments ont été révélés dans l’enquête sur l’affaire du bébé de sexe féminin mort calciné à la clinique de la Madeleine. En effet, les investigations ont confirmé la thèse de « la négligence criminelle de la clinique ».

Conséquence : Le Directeur de cette structure sanitaire, le pédiatre, une infirmière et l’aide-soignante qui s’occupait du bébé lors du drame, ont été placés en garde-à-vue au Commissariat du Plateau pour « homicide involontaire ».

Si ces spécialistes de ladite clinique sont arrêtés, c’est parce qu’à sa naissance, le bébé de sexe féminin ne souffrait que d’une jaunisse. C’est ainsi qu’il a été mis sous photothérapie afin de réduire le taux de bilirubine.

Mais, oublié pendant trop longtemps sous les rayons ultra-violets et dans l’indifférence totale des agents, le bébé a fini par succomber.

Une thèse confortée par l’autopsie qui révèle que le nourrisson est mort d’« une asphyxie doublée de plusieurs brûlures au niveau du corps ».

EMEDIASN

12 octobre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article