image

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL D’IFC EN VISITE OFFICIELLE AU SÉNÉGAL

image

Le Sénégalais Makhtar Diop, directeur général de la Société financière internationale (IFC), est en visite au Sénégal cette semaine. A en croire un communiqué parvenu à Emedia, il est Dakar pour « témoigner de l’engagement d’IFC envers le programme de développement du pays, le Plan Sénégal Émergent (PSE), et réaffirmer son soutien au secteur privé sénégalais, moteur de création d’emplois et de croissance économique ».
De nationalité sénégalaise, M. Diop effectue sa première visite officielle au Sénégal en tant que directeur général d’IFC. Après s’être entretenu avec le président Macky Sall et participé au 9e Forum mondial de l’eau en début de semaine, M. Diop poursuit son séjour à Dakar et rencontrera notamment des responsables du gouvernement, des dirigeants du secteur privé, des partenaires au développement et des représentants des industries créatives, indique le texte.

La même source nous fait savoir que les différents échanges porteront sur la stratégie d’IFC au Sénégal et sur la manière dont l’institution peut renforcer son soutien aux ambitions du pays en matière de développement du secteur privé, notamment à travers la création de marchés et d’emplois dans les secteurs des infrastructures, de la santé, du logement, du tourisme, de l’agroalimentaire, du numérique et de la finance. D’autant plus que, ajoute le document, l’économie sénégalaise est en train de se remettre de l’impact de la pandémie de COVID-19 et la croissance du pays devrait atteindre 5,5 % en 2022. Pour consolider cette dynamique de reprise, un secteur privé fort et dynamique est essentiel.

 IFC a intensifié ses investissements au Sénégal au cours de l’exercice 2021. Près de 161 millions de dollars (équivalant à 96 milliards de francs CFA) ont ainsi été engagés (en tenant compte des ressources mobilisées auprès d’autres investisseurs) contre 75,6 millions de dollars en 2020 (équivalant à 45 milliards de francs CFA). Les activités d’IFC au Sénégal portent notamment sur le soutien à la production de vaccins, aux infrastructures numériques, aux énergies renouvelables, à l’industrie manufacturière et aux chaînes de valeur agricoles, conclut le communiqué.

MT

22 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article