LE DOSSIER DES CENTRES DE REDRESSEMENT DE KARA CONFIÉ AU JUGE DU 8e CABINET

news-details
JUSTICE

Les 43 mis en cause dans l’affaire des centres de redressement et de rééducation de Serigne Modou Kara Mbacké ne sont pas encore sortis de l’ornière. Ces derniers tardent toujours à être fixés sur leur sort. Ils ont encore bénéficié d’un retour de parquet.

Cependant, les choses bougent d’autant plus que le maître des poursuites a fait un réquisitoire introductif et va confier le dossier au juge d’instruction du 8e cabinet. C’est le juge d’instruction qui avait en charge le dossier de Djidjack Diouf et celui de l’affaire Hiba Thiam.

Concernant le réquisitoire introductif du procureur de la République, le journal Les Échos renseigne que Serigne Bassirou Guèye n’y est pas allé du dos de la cuillère. Il a demandé l’inculpation et le placement sous mandat de dépôt de tous les mis en cause. Cependant, le juge d’instruction n’étant pas lié par le réquisitoire du Parquet, certains pourraient échapper à la prison. Ils seront, en tout cas, tous fixés sur leur sort lundi prochain.

Vous pouvez réagir à cet article