image

LE FACT INTERPELLE MACKY SALL

image

Le Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT) a interpellé le président en exercice de l’Union Africaine et président du Sénégal Macky Sall pour que l’organisation régionale se penche de nouveau sur la question tchadienne. Dans un entretien avec Emedia, le Porte-parole de l’opposition Issa Ahmat déclare vouloir saisir l’occasion pour demander à Macky Sall de se « ressaisir du dossier tchadien car en aout dernier, le Président du FACT l’avait saisi par écrit pour qu’il s’investisse dans la crise tchadienne (…) il a donné une suite favorable ». Et il précise qu’à l’époque, « le FACT avait eu des discussions fructueuses avec le président de l’UA, mais malheureusement, elles furent sans lendemain ».

Cependant, la situation s’est récemment empirée avec les manifestions du 20 octobre dernier qui ont vu « la mort de centaines de Tchadiens, des milliers de blessés, des centaines de déportés » explique-t-il. Ce qui fait que cela urge pour que l’organisation régionale reprenne le dossier aux mains de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC). Dans les faits, M. Ahmat considère que l’organisation sous-régionale, qui n’a même pas de « régime de sanctions pour la bonne gouvernance », n’est pas assez compétente pour résoudre la question.

Évoquant le forum de la paix qui s’est récemment tenu à Dakar, le porte-parole exhorte l’UA à se pencher sur cette crise, si elle veut que la paix revienne au Tchad. Et il espère que son « appel sera entendu » et que la crise tchadienne sera résolue de "manière pacifique", conclut-il.

Hrouna DIENG (Stagiaire)

29 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article