LE FMI ANNONCE UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE DE 7% EN 2020

news-details
SITUATION ÉCONOMIQUE DU SÉNÉGAL

La croissance économique du Sénégal devrait passer de 6% en 2019 à 7% en 2020-2021. L’annonce a été faite, ce lundi, par le chef de la mission du Fonds monétaire international, Corinne Deléchat, indiquant que les perspectives économiques à moyens termes restent favorables.

Selon elle, l’inflation devrait rester faible à moyen terme. Et, le déficit de la balance courante augmenterait jusqu’en 2021 du fait des importations nécessaires pour la construction des projets d’hydrocarbures et enregistrerait une baisse au démarrage de la production et de l’exportation du pétrole et du gaz. Le gouvernement entend maintenir le seuil du déficit budgétaire de 3% en 2019 tout en assurant le règlement de ses obligations vers le secteur privé.

D’après elle, le cadre budgétaire de 2019 comprend également une opération ponctuelle à régler les obligations impayées vis-à-vis de la société nationale de l’électricité. A l’en croire, des mesures à court terme ont été déployées afin d’accroitre le rythme de recouvrement des recettes et d’atteindre les objectifs de la loi de finances rectificatives de juillet 2019. « La préparation du budget 2020 s’appuie sur la poursuite des efforts visant à accroitre les efforts au niveau de la gestion des recettes ainsi que la rationalisation des dépenses de fonctionnement de l’Etat en tenant compte de la nécessité de prendre en charge le précédent engagement de l’Etat », a déclaré le chef de mission du Fmi. Qui, auparavant a informé que la mission du Fmi et les autorités sénégalaises se sont accordées sur un ensemble de politiques macroéconomiques et des réformes structurelles susceptibles de favoriser la progression des programmes.

L’approbation de ce programme, soutient-elle, sera soumise au conseil d’administration d’ici mi-décembre 2019. A son avis, le programme accompagnera la mise en œuvre de la seconde phase du Plan Sénégal émergent. Laquelle vise à atteindre une croissance inclusive qui renforce la stabilité macro-économique par le maintien et la viabilité des finances publiques et la gestion prudente de la dette. A travers ce programme, les autorités visent également l’instauration d’une gestion soutenable et transparente des récentes découvertes hydrocarbures.

Vous pouvez réagir à cet article