LE FORUM SOCIAL ANNONCE UNE PLAINTE CONTRE SUEZ AU TRIBUNAL DE PARIS

news-details
CONTRAT D’AFFERMAGE

Le dossier d’appel d’offres international pour le contrat d’affermage de l’eau au Sénégal alimente toujours les débats. Après avoir alerté l’opinion sur les soupçons de corruption et de conflits d’intérêts dans ce dossier et annoncé une campagne internationale contre une des Sociétés soumissionnaires, le Forum social sénégalais décide de passer à la vitesse supérieure. Elle a annoncé une plainte contre SUEZ au tribunal de Première instance de Paris chargé des questions.

Une décision prise par Mamadou Mignane Diouf, coordonnateur dudit forum et ses camarades avec leurs collègues de France et de Belgique, au terme des différentes réunions tenues durant les deux premières semaines du mois de mai. Poursuivant, Mamadou Mignane Diouf informe qu’ils vont également saisir tous les partenaires au développement qui accompagnent le Sénégal mais également l’Ofnac et toutes les autres institutions compétentes dans ce genre de dossier. Ce, en leur soumettant tous les éléments en leur possession. A l’en croire, une délégation du Forum alternatif mondial Eau (FAME) sera à Dakar, dans le cadre des préparatifs du Forum mondial de l’eau prévu en 2021 au Sénégal. « Ce sera une occasion de nous adresser encore à l’opinion nationale sur ce dossier qui pourrait être considéré comme le plus gros scandale dans la gouvernance de l’eau depuis l’indépendance », a martelé Diouf qui réitère leur détermination à faire en sorte que la lumière soit faite et que le processus d’attribution de ce marché reprenne une procédure normale, transparente et non partiale.

Sur ce, le Forum social sénégalais réclame une suspension de la procédure et propose la mise en place d’une commission d’enquête autonome et citoyenne. Ce, pour élucider les rumeurs et suspicions qui alimentent les débats au Sénégal, en France, et dans le monde sur ce dossier. Cependant, Mamadou Mignane Diouf avise que le Forum social sénégalais continue ses investigations et sa campagne de dénonciation auprès de toutes les institutions concernées par cette affaire et aussi celles qui travaillent sur la transparence, la bonne gouvernance, l’équité et l’égalité dans les marchés publics au Sénégal, en Afrique et en Europe. En outre, il révèle qu’ils envisagent de publier « un livre bleu » sur la question afin que cela serve d’exemple au moment où le Sénégal est devenu un pays pétrolier et qui pourrait être confronté à des types de contrats ou d’appel d’offres sur ces ressources.

Vous pouvez réagir à cet article