LE FRN DEMANDE LE RENONCEMENT À UN 3E MANDAT

news-details
FACE AU REPRÉSENTANT DU KHALIFE DES MOURIDES

Une délégation dépêchée par le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bachir Mbacké, a rencontré l’opposition notamment des leaders du Front national de résistance (FNR), Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Habib SY et des responsables du PDS. Parmi les questions abordées, le débat sur un éventuel 3e mandat prêté au chef de l’État, Macky Sall.

Dans cet ordre d’idées, les opposants réclament le respect du calendrier électoral. "L’organisation des élections locales en 2021, des législatives en 2022 et de la présidentielle en 2024, le recouvrement des droits civils et politiques des personnalités qui en ont été injustement privées, Karim Meïssa Wade et Khalifa Sall, et la confirmation de l’impossibilité d’un 3e mandat consécutif en conformité avec la lettre de la Constitution et l’esprit de cette dernière", lâche l’un des porte-paroles du jour, Abdoul Mbaye.

Le patron de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) réclame également "l’arrêt des répressions politiques, et la libération de tous les détenus politiques, l’identification après enquête indépendante et la poursuite judiciaire des auteurs des tueries, et des nervis, qui se sont illustrés durant les dernières manifestations."

Les opposants, zappant Serigne Bassirou Gueye et Samba Sall, demandent la nomination d’un nouveau procureur de la République, et celle d’un Doyen des juges d’instruction, "en raison de la capacité de ceux en fonction à toujours aller dans le sens de la volonté de l’Exécutif au mépris parfois du droit et de la raison au moins d’avoir conduit à la perte totale de crédibilité de leurs décisions judiciaires", entre autres doléances.

Vous pouvez réagir à cet article