image

LE GPF ET LE MEDS EN CONCLAVE À DAKAR

image

Le groupement du patronat-francophone – GPF en partenariat avec le mouvement des entreprises du Sénégal (Meds) organisent les 9 et 10 novembre la deuxième édition du Forum international des entreprises francophones FIEF. S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, le président du Meds a rappelé que le GPF a une vision de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise – RSE. « A cet effet, une charte éthique des entreprises francophones est conçue et sera vulgarisée à travers l’écosystème du monde économique francophone.

Le chemin a été long et parsemé d’embuches. L’année 2020 a vu la pandémie du Coronavirus s’installer durablement partout dans le monde, occasionnant un repli sur soi de toutes les Nations. Jamais le “Nous d’abord” ne s’est autant invité dans les affaires du monde.

L’Afrique francophone a certes, été relativement moins affectée sur le plan de la pandémie, mais l’accès limité aux vaccins ne permet pas d’être optimiste pour la suite. Les gouvernements de cette région du monde n’ont pas eu, peu ou prou, de moyens suffisants pour venir en aide, comme il se devrait, à leurs entreprises du secteur privé », a dit le président Mbagnick Diop. Selon lui, les pays francophones du Nord ont été plus durement touchés, mais contrairement aux pays du Sud, les gouvernements ont été, pour une large part, en mesure de mettre en place des mesures d’accompagnement appropriées et des campagnes de vaccination.

De son côté, Jean Lou Blachier, président du groupement du patronat francophone, a rappelé que le GPF, depuis 1987 a pour vocation d’être aux côtés des entreprises pour faciliter les échanges économiques dans cette formidable zone qui regroupe 88 pays et qui devrait faire du français, en 2050, une des langues les plus parlées dans le monde. « Pour ce deuxième salon du FIEF 2021, de nombreuses entreprises, de presque toutes les nations francophones sont représentées. Et nous tendons également la main à des grands pays qui ne font pas partie de la francophonie, mais qui entretiennent des relations étroites avec les nations francophones. Et bien à ceux-là, je leur dis qu’ils seront les bienvenus pour exposer leurs innovations, leur savoir-faire et leur excellence manufacturière dans les différentes manifestations organisées par le GPF », a indiqué M. Blachier.

Pour sa part, le ministre chargé du suivi du Pse, Abdou Karim Fofana, soutient que le Sénégal est une terre d’opportunités et d’investissements. « En effet, notre pays jouit d’une position géographique stratégique qui en fait naturellement un hub économique sous régional. Par ailleurs, le Sénégal bénéficie d’autres avantages comparatifs comme la stabilité politique qui se traduit par plusieurs alternances démocratiques, mais aussi une volonté politique prononcée, de son excellence M. Macky Sall, qui ne ménage pas ses efforts et son engagement pour donner au secteur privé la place qui lui est due dans la politique nationale de développement du Sénégal qui n’est autre que le Pse », a dit Abdou Karim Fofana. Il espère que ces rencontres seront fructueuses et permettront de bâtir de nouvelles passerelles d’échanges économiques entre les entreprises francophones.

Cheikh Moussa SARR

9 novembre 2021