image

LE GRAND PARTI DÉNONCE UNE « FORFAITURE » ET …

image

Le Grand parti (Gp) n’a pas encore digéré la décision du Conseil constitutionnel invalidant la liste nationale des titulaires de Yewwi askan wi (Yaw) dont il est membre. Dans une déclaration publiée hier, le Bureau politique de ce parti dirigé par Malick Gakou note, pourtant, qu’au même moment, la candidature de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), frappée d’une « irrégularité flagrante pour un surplus de parrains déjà réglé par la jurisprudence Malick Gackou lors de la présidentielle de 2019 », est déclarée, « contre toute attente, recevable sur la base d’un arrêté du ministère de l’Intérieur ».

« Ceci constitue une violation du principe de la hiérarchie des normes qui ne saurait tolérer de mettre un arrêté au-dessus de la loi », a fustigé le Gp. Selon ce parti politique, tout ceci montre que, « comme en 2019, le Conseil constitutionnel s’est encore érigé manifestement en bras armé du pouvoir pour empêcher certains leaders de l’opposition de participer aux élections ».

Le Grand Parti dénonce cette « forfaiture » et lance un appel à « tous les citoyens sénégalais épris de paix et de justice à se mobiliser pour barrer la route à ces fossoyeurs de la démocratie et de l’État de droit ». Gakou et ses camarades estiment que ce sont ceux-là qui sont « simplement en train de baliser à Macky Sall la voie pour une troisième candidature à l’élection de 2024 qui ne saurait prospérer dans ce pays où le peuple, debout en sentinelle de la paix, de la démocratie et de la justice, veille au grain ». Le Gp appelle donc ses militants à se mobiliser pour la manifestation d’aujourd’hui, à la Place de la Nation.

8 juin 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article