image

LE GROUPE EMEDIA ANNONCE UN FILM SUR LA FAYDA NIASSENE

image

Une délégation du groupe Emedia conduite par Mamadou Ndiaye a été reçue par le khalife général des Niassènes. Une occasion saisie par le chef de la délégation pour annoncer un projet de film documentaire sur la Fayda et les réalisations ainsi que les ambitions de Serigne Mahi Ibrahima Niass, qui a prié pour que le Sénégal ait des dirigeants qui croient à l’agriculture. Il a recommandé aux jeunes de retourner à l’agriculture.

Le Gamouwaat, qui marque l’anniversaire de la célébration de la naissance du prophète de l’islam sera célébré ce samedi à Médina Baye. Pour les besoins de cet événement, le groupe Emedia a remis une contribution au khalife général avant d’annoncer un projet de film documentaire sur la Fayda. Mamadou Ndiaye, chef de la délégation, a souligné la médiation réussie au Soudan par Cheikh Mahi, qui est un diplomate. Le groupe Emedia s’engage à réaliser un film documentaire sur la Fayda en général et plus précisément sur les œuvres de l’actuel khalife général. « Ce film documentaire pourrait être traduit en français, anglais, foulani et dans plusieurs autres langues », a dit le Directeur de la communication de Emedia, qui représentait le Directeur général, Mamoudou Ibra Kane, absent. Il faut souligner que le Groupe Emedia avait déjà fait un documentaire sur l’Université de Touba. Mamadou Ndiaye n’a pas manqué de louer les actions menées par le khalife général des Niassènes qui vont valoir « des thèses et des recherches dans le futur ».

« Que Dieu nous donne des gouvernants qui orientent les jeunes vers l’agriculture ! »
Répondant à ses hôtes du jour, Cheikh Mahi Ibrahima Niass, qui s’est réjoui de l’annonce faite par le groupe Emedia avant de prier pour son rayonnement. Aux jeunes, il demandera surtout de préserver le pays. « Si, vous le détruisez, vous aurez détruit quelque chose de très important avec un grand passé. C’est un pays béni de Dieu avec des sommités islamiques à l’image d’El hadji Omar Foutiyou Tall, Cheikh Ahamadou Bamba, El hadji Ibrahima Niass, entre autres érudits de l’Islam », a dit le guide religieux. Aux hommes politiques, il dira : « La culture d’injures et d’invectives n’a jamais construit quelque chose de bon et de durable. Par conséquent, elle doit être bannie ».

La question de la souveraineté alimentaire s’est aussi invitée à l’adresse du Khalife qui recommande le consommer local. « La question, c’est de savoir ce que sera ce pays dans 20 ans en matière de consommation. Un pays qui veut se développer ne peut pas continuer à exporter toute sa consommation. J’implore le Tout-Puissant qu’il donne au Sénégal des gouvernants qui pourront orienter les jeunes vers l’agriculture. C’est la seule voie de salut pour réussir le consommer local et l’autosuffisance », a déclaré Cheikh Mahi. Il a fait part de son projet de champs communautaires de 400 ha à Taïba Niassène qui pourrait, s’il réussit, contribuer à la lutte contre l’exode rural des jeunes mais aussi à l’autosuffisance alimentaire dans le pays.

De nos envoyés spéciaux Malick SY (Texte) et Pape Doudou DIALLO (Photo)

15 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article