LE JOURNALISTE PAPE NDIAYE (WALF) EN GARDE À VUE AU COMMISSARIAT CENTRAL

news-details
JUSTICE

Le journaliste, chroniqueur judiciaire, Pape Ndiaye a été placé en garde-à-vue suite à son interpellation hier lundi, 10 mai, dans les locaux du commissariat central. Il serait accusé d’escroquerie par une dame qui lui aurait remis un montant de 500 000 FCFA, en échange d’intervention auprès de juge pour faire libérer un proche.

"Accusé, au départ, d’escroquerie au préjudice d’une dame qui aurait déposé plainte contre lui, (le journaliste de Walf Tv) a fini par être soumis à un interrogatoire d’ordre politique", s’offusque le groupe Walfadjri, dans son communiqué.

Le document ajoute qu’il a également été interrogé sur ses relations avec le parti PASTEF / Les Patriotes de l’opposant politique Ousmane Sonko. "Tout comme il a été interpellé sur ses sorties sur le défunt Doyen des juges (Samba Sall). Une audition de plus de sept tours d’horloge qui a fini par un placement en garde-à-vue notifié au mis en cause après minuit".

Un pool d’avocats a été déjà commis par la Direction du groupe fondé par feu Sidy Lamine Niass. Le successeur de ce dernier, Cheikh Niass, assure "qu’il n’accepterait pas qu’on fasse payer à ce dernier ses prises de position", souligne le communiqué.

Vous pouvez réagir à cet article