image

« LE JUGE NE LUI A PAS SIGNIFIE UNE AUTRE CONVOCATION »

image

Ousmane Sonko a été entendu, ce jeudi, par le doyen des juges d’instruction. C’est dans l’affaire de viol et menaces de mort qui l’oppose à Adji Sarr. Après une audition qui aura duré trois heures de temps, les avocats du leader du Pastef ont fait face à la presse. Me Étienne Dione, un des leurs a rassuré la presse que Sonko s’est très bien comporté et a excellemment répondu aux questions qui lui ont été posées. « Mais je ne saurai vous dire ce qu’il a dit au doyen des juges. Je suis tenu par le secret de l’instruction », a-t-il déclaré. Sur une question de savoir est-ce qu’on lui a notifié une autre convocation pour une éventuelle confrontation avec Adji Sarr et Cie, l’avocat a répondu que : « le juge ne lui a pas signifié une convocation. Lorsque vous êtes entendu en principe ça prend fin. Quand le juge veut procéder à une confrontation il vous le signifie tout de suite ou bien quelques jours après il pourra vous le signifier. La confrontation n’est pas nécessaire mais elle est possible dans le cadre de cette procédure ».

S’agissant de Sonko, la robe noire a soutenu qu’il est d’un calme olympien, d’une sincérité déconcertante mais il reste confiant. « Il a toujours dit que c’est un complot savamment orchestré par qui ? Vous le savez. Le cou a avorté et le complot a été éventré », a dit l’avocat pour conclure.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (Photo)

3 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article